Infrastructure 5G privée : un marché de 5,7 Md$ en 2024

Quelles perspectives pour la 5G privée ?

Selon le cabinet IDC, les investissements mondiaux dans des infrastructures LTE/5G privées* devraient croître en moyenne de 43,4% par an pour peser 5,7 milliards de dollars en 2024. RAN (Radio access network), coeur et transport réseau sont inclus.

« L’infrastructure LTE privée est déjà utilisée par certaines industries dans le monde entier pour résoudre des défis critiques de mise en réseau. Cependant, les obstacles à sa diffusion restent élevés, limitant son adoption aux organisations possédant des compétences internes et un accès dédié au spectre », a déclaré Patrick Filkins, analyste IoT et infrastructure de réseau mobile chez IDC. La situation évolue avec l’arrivée de la 5G commerciale, parallèlement à l’ouverture du spectre à davantage d’usages en entreprise.

Les opportunités concernent trois principaux segments commerciaux, selon IDC :

Stratégique, industriel, corporate

Le segment « critique », comme le présente la société d’études, correspond à celui des industries qui nécessitent une connectivité « toujours activée », adressable grâce à la redondance et à des ressources dédiées.

Le niveau « industriel » couvre les secteurs qui font de l’automatisation pour l’industrie 4.0 une priorité. Le besoin s’oriente vers un réseau ultra-fiable et à très faible latence (URLLC 5G) ou une mise en réseau sensible au temps (TSN, Time-Sensitive Networking).

Le segment « entreprise » classique : il s’agit d’organisations qui veulent essentiellement disposer d’une alternative solide au réseau sans fil Wi-Fi traditionnel.

Des marchés qu’adressent différents équipementiers et opérateurs, dont Verizon.

« L’élément clé pour faire de la 5G privée un véritable outil au service de la performance, c’est la compréhension du besoin », a déclaré Edwin Determann, Senior Manager Solutions Architect chez Verizon France EMEA. « Une analyse préliminaire qui permet d’identifier les fréquences à utiliser, de définir les besoins en débit, en conservant à l’esprit deux impératifs essentiels : la sécurité et la qualité de service », a ajouté le responsable.

Un réseau privé 5G devrait pouvoir gérer jusqu’à 1 million d’objets connectés par kilomètre carré à horizon 2024.

*IDC définit une infrastructure LTE/5G privée comme tout réseau LTE (Long Term Evolution) et/ou de 5e génération mobile (5G), au sens du 3GPP, déployé pour une entreprise ou un client industriel spécifique, avec accès dédié.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

Numérisation de l’État : sprint engagé jusqu’à la présidentielle 2022

De FranceConnect au programme DcANT, tour d'horizon des chantiers prioritaires engagés par le Gouvernement d'ici…

2 jours ago

AIOps : quelles opérations IT sont optimisées ?

L'adoption de l'intelligence artificielle pour les opérations informatiques (AIOps) progresse au sein de grands groupes.…

2 jours ago

PC : vers une croissance sans précédent en Europe

Dans la zone EMEA, la demande soutenue de PC pour le travail et l'enseignement à…

2 jours ago

SolarWinds : de nouvelles armes du crime mises au jour

FireEye et Microsoft font la lumière sur divers malwares qui ont - ou semblent avoir…

2 jours ago

GAIA-X : comment se pilote l’infrastructure de données européenne

Avec la nomination d'un CEO et d'un CTO, GAIA-X lance ses opérations. Tour d'horizon de…

2 jours ago

Emploi : quelle place pour les femmes dans le numérique ?

Valoriser la reconversion des femmes dans les métiers du numérique n'est pas un luxe, mais…

2 jours ago