Infrastructure : le cloud privé gagne du terrain dans les investissements

CloudIAAS
idc-infrastructures-it

Les données d’IDC sur les ventes mondiales de solutions d’infrastructure suggèrent une montée en puissance du cloud privé.

L’avenir est-il au cloud privé ?

IDC ne l’affirme pas, mais ses dernières données sur les ventes mondiales de solutions d’infrastructure le suggèrent.

Sur le 2e trimestre 2019, le cabinet américain estime à 14,061 milliards de dollars les revenus associés aux solutions à destination des environnements cloud. Soit une baisse de 10,2 % d’une année sur l’autre.

Les ventes à destination du cloud public restent majoritaires, à 9,4 milliards de dollars. Mais la contraction est marquée : – 15,1 %.
À l’inverse, les ventes à destination du cloud privé augmentent de 1,5 %, à 4,6 milliards de dollars.

L’écart serait similaire sur l’ensemble de l’année 2019. Le cloud public engendrerait 42 milliards de dollars de chiffre d’affaires (- 6,7 %), tandis que le cloud privé progresserait de 8,4 %.

Réseau : des investissements en hausse

Ces deux segments combinés, le marché reculerait de 4,9 %.
En parallèle, les ventes à destination des environnements IT « traditionnels » déclineraient de 5,8 %. À environ 61,1 milliards de dollars, elle représenteraient encore – de peu ; à 51 % en l’occurrence – la majorité des revenus globaux*.

Les serveurs en resteraient la locomotive, à 33,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires (- 2,4 %), devant le stockage (- 6,8 %) et le réseau (+ 13,1 %).

IDC projette une croissance annuelle moyenne de 6,9 % sur la période de 2017 à 2023. À cette échéance, la part de marché du cloud s’élèverait à 58,2 %, dont deux tiers au cloud public (5,9 % de croissance annuelle moyenne).

idc-infrastructure-2017-2023Malgré des revenus en baisse (- 8,2 %, à 2,355 milliards de dollars), Dell Technologies a conservé la première place dans le classement des fournisseurs au 2e trimestre 2019.
Sa part de marché s’établit à 16,7 %, contre 12,4 % pour HPE (1,749 milliard de dollars ; + 0,1 %).

Cisco occupe le troisième rang (+ 7 %, à 1,101 milliard de dollars), devant Inspur (+ 18,9 %, à 820 millions de dollars, en incluant sa joint-venture avec IBM) et Lenovo (- 17,5 %, à 670 millions de dollars).

* Dans les relevés d’IDC, les ventes d’infrastructure à destination des environnements cloud avaient dépassé les 50 % de part au 2e trimestre 2018. Elles ne l’ont plus fait depuis.

Photo d’illustration © Jemimus via Visualhunt.com / CC BY)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT