Pour gérer vos consentements :

Infrastructure IT : les fournisseurs de services cloud dopent le marché

Les achats des fournisseurs de services contribuent largement à la dynamique du marché des technologies de l’information et des communications (TIC).

Ils ont été à l’origine de 44% des dépenses mondiales en technologies d’infrastructure (serveurs, systèmes de stockage, logiciels et équipements réseau) l’an dernier, rapporte le cabinet International Data Corporation (IDC).

Malgré une moindre dynamique prévue de leurs investissements d’ici à 2022, ces acteurs économiques devraient tout de même représenter une part croissante des ventes réalisées auprès des équipementiers, des éditeurs et fournisseurs de solutions du marché.

Ainsi, les dépenses en technologies de l’information des fournisseurs de services (cloud, managés ou de communication) dans le monde pourraient croître en moyenne de 6% par an pour atteindre 426 milliards de dollars en 2022, selon les prévisions d’IDC.

Dans le détail, les opérateurs de services de communication devraient encore dépenser le plus (254 Md$ de dépenses prévues en 2022).

Mais ce sont les investissements IT des fournisseurs de services cloud et numériques qui devraient afficher le croissance la plus élevée (+9% à 105 Md$).

Quant à la dépense technologique des fournisseurs de services gérés et d’hébergement informatique en colocation, elle pourrait croître de 7% en moyenne pour atteindre 67 Md$ en 2022. (source : Worldwide Black Book Service Provider EditionIDC).

Migrations cloud

Le marché bascule d’une gestion informatique sur site (on-premise) au modèle « as-a-service », constate IDC. L’augmentation de la part des fournisseurs de services dans les achats de produits d’infrastructure par rapport aux utilisateurs finaux en entreprise est ainsi bien réelle à l’échelle mondiale. Mais « les dépenses et la croissance de la contribution des fournisseurs de services varient considérablement d’une région à l’autre », a déclaré Stephen Minton, vice-président du groupe Customer Insights & Analysis d’IDC.

En Europe de l’Ouest, par exemple, les fournisseurs cloud et numériques ne représentent « que » 12% des dépenses d’infrastructure IT. Cette proportion devrait peu évoluer d’ici 2022. Malgré une croissance attendue à 6% par an des investissements dans ce domaine.

Aux États-Unis, où siègent AWS, Microsoft, Google, IBM et bien d’autres poids lourds du secteur, la situation est bien différente. Les fournisseurs cloud et numériques contribuant à hauteur de 43% aux achats de technologies d’infrastructure.

Ce taux devrait même atteindre 47% en 2022 (+8,5% de croissance en moyenne par an)…

(crédit photo : via Visualhunt)

Recent Posts

Gestion des API : un enchevêtrement qui peut coûter cher

Une entreprise fait appel, en moyenne, à trois fournisseurs de solutions de gestion d'interfaces de…

2 jours ago

Chargeur universel : l’UE passe vraiment à l’action

L'Union européenne a lancé une procédure d'amendement de la directive sur les équipements radioélectriques. En…

2 jours ago

Accenture prévoit jusqu’à 15% de croissance pour 2022

Porté par la demande de conseil cloud de grands comptes, le groupe Accenture, solide en…

2 jours ago

Gartner : les « technologues d’entreprise » gagnent du terrain

Nombre de projets technologiques sont dorénavant créés et déployés par des utilisateurs métiers et techniques…

3 jours ago

Doctrine cloud : les concessions de l’État face à Office 365

La DINUM rappelle la non-conformité d'Office 365 avec la politique « cloud au centre ».…

3 jours ago

Sécurité OT : Siemens et Zscaler adaptent le Zero Trust

Siemens et l'éditeur de sécurité cloud Zscaler déploient leur partenariat dans l'accès "zero trust" aux…

3 jours ago