Pour gérer vos consentements :
Categories: DéveloppeursProjets

Ingénieur logiciel : le travail à distance dope l’activité

Les entreprises sont en concurrence pour recruter et retenir des profils techniques qui bénéficient du quasi plein emploi. Dans ce contexte, les tensions de recrutement orientent à la hausse les rémunérations et les aspirations des ingénieurs logiciels.

C’est en tout cas le point de vue mis en exergue dans le rapport* « 2022 State of Software Engineers » livré par la plateforme de mise en relation Hired.

Globalement, les développeurs et les ingénieurs logiciels inscrits sur la plateforme ont reçu deux fois plus de propositions d’entretien en 2021 qu’en 2020. Les développeurs full stack et backend étant les plus demandés.

Aussi, sous l’angle des langages de programmation, les profils qui maîtrisent Go, Ruby on Rails et Scala ont reçu près de 2 fois plus de propositions d’entretien sur Hired par rapport à la moyenne des profils étudiés.

Par ailleurs, les profils ouverts au travail à distance ont reçu 20% de requêtes en plus que ceux qui font l’impasse sur cette option. En outre, la généralisation du télétravail élargit encore les perspectives de professionnels des technologies les plus demandés du marché.

Des salaires en hausse

Sur le plan des salaires, les Etats-Unis proposent encore les rémunérations les plus élevées aux développeurs. La région de la baie de San Francisco proposant le salaire annuel moyen le plus élevé pour des postes locaux et distants.

Aussi, les ingénieurs logiciels qui s’activent dans la sécurité cyber perçoivent les rémunérations les plus élevées (165 505 $ de salaire annuel moyen, +7,59% en un an).

En France, la situation est plus contrastée. Selon une récente enquête de CodinGame et CoderPad, le salaire annuel moyen des développeurs est de 47 617 $ (plus de 43  200 €).

Hors des rémunérations, des projets et des perspectives d’évolution, la fléxibilité horaire, l’équipe et le management sont d’autres critères à ne pas négliger.

*Le rapport est basé sur les données propriétaires de Hired. Plus de 366 000 interactions effectuées entre entreprises et profils techniques via la plateforme ont été étudiées de janvier 2020 à décembre 2021. En parallèle, plus de 2000 ingénieurs logiciels inscrits sur Hired ont répondu à un sondage.

(crédit photo via pexels)

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

16 heures ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

16 heures ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

19 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

21 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

22 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago