Ingénieurs : 4 points à retenir du baromètre Strateos

Strateos, solution de recrutement éditée par WebEngineering, livre les résultats de son baromètre sur les embauches d’ingénieurs en France.

L’étude* a été réalisée à partir d’une base de plus de 100 000 candidats inscrits et de plus de 125 000 offres. Elles ont toutes été diffusées entre le 1er janvier et le 31 octobre 2021.

Que retenir de ce panorama ?

Prime aux jeunes entrants

1. Ingénieur en CDI ou intérimaire ? > Les contrats à durée indéterminée (64%) et de travail temporaire (intérim) (24%) ont concerné 88% des candidatures d’ingénieurs sur la période.

2. Le choix des industriels et des ESN > Après l’industrie (18%) et le conseil (10%), l’informatique (8% des candidatures) est l’un des trois secteurs les plus ciblés via Srateos.

3. Plus nombreux en Île-de-France > Les régions qui recrutent le plus de cadres sont aussi, et sans surprise, celles qui recrutent le plus d’ingénieurs, à savoir l’Île-de-France (16% du volume total d’offres à leur attention sur la période) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (10%).

4. La prime aux jeunes ingénieurs > Les offres étudiées s’adressent essentiellement aux jeunes diplômés et professionnels dotés de 1 à 3 ans d’expérience. Et, dans une moindre mesure, à certains profils très expérimentés (plus de 15 ans dans la profession). Dans ces deux cas, la demande émanant des entreprises surpasse l’offre de candidats disponibles. En revanche, pour les profils qui disposent de 3 à 15 ans d’expérience, la tendance s’inverse.

*Le baromètre Strateos 2021 a été réalisé sur la base de 111 862 candidats et 125 571 offres d’emploi.

(photo de une via Pexels)