Pour gérer vos consentements :

Innovation : la France passe devant les USA (sérieux !)

Joli chassé-croisé sur la route de l’innovation sur fond de tenue du Forum de Davos. « France is back », s’est targué le Président de la République Emmanuel Macron.  Et la publication du Bloomberg Innovation Index va réconforter son point de vue.

Pour la première fois depuis la création de cet outil d’évaluation pour mesurer le degré d’innovation dans le monde, les États-Unis sont écartés du groupe du groupe des dix nations les plus innovantes de la planète.

Dans la dernière édition de ce classement qui fait autorité, le pays de l’Oncle Sam passe de la 9ème à la 11ème place entre 2017 et 2018.

Tout un symbole : il se fait doubler par la France qui fait le chemin inverse, gagnant deux points.

Cet indice réalisé par Bloomberg repose sur sept critères comprenant les dépenses en recherche et développement, le nombre de chercheurs, le dépôt de brevets ou la concentration d’entreprises travaillant dans les nouvelles technologies.

Ce retrait des Etats-Unis du top 10 est dû à son manque de dynamisme dans le secteur tertiaire et à la baisse de sa population de diplômés en sciences et ingénierie. L’amélioration de la productivité n’a pas compensé le terrain perdu, estime Bloomberg.

La France, 2ème pays en termes de sociétés hightech par habitant

Pour la cinquième année consécutive, la Corée du Sud obtient la médaille d’or.

Se positionnant sur les semi-conducteurs, les smartphones et autres équipements numériques, le pays a constitué un écosystème de fournisseurs et de partenaires similaire à ce que le Japon a développé autour de Sony et Toyota note l’étude. Elle rappelle que Samsung a enregistré, dans les années 2000, plus de brevets sur le sol américain que toute autre entreprise à l’exception d’IBM.

La Suède, pays de naissance de Spotify, SoundCloud ou Candy Crush, conserve sa deuxième place.

Au troisième rang, Singapour fait la progression la plus significative (+ 3), se plaçant devant trois nations européennes – l’Allemagne, la Suisse et la Finlande – grâce à sa formation initiale orientée vers l’enseignement des sciences dures et des nouvelles technologies et sa politique incitative en faveur de la R & D et l’innovation.

En obtenant la note de 80,75 sur 100, la France fait l’autre belle opération, devançant Israël, dixième comme l’an passé. Bloomberg salue l’amélioration de notre productivité et la croissance du nombre de brevets déposés.

A noter que notre pays est à la deuxième place en termes de concentration de sociétés high-tech, derrière les Etats-Unis. L’effet French Tech ?

(Cliquez pour agrandir l’image)

(Photo credit: boegh on VisualHunt / CC BY-SA)

Recent Posts

Sigfox en redressement judiciaire : la chute d’une pépite qu’on voyait licorne

Une période d'observation de six mois démarre pour l'entreprise toulousaine Sigfox, en quête d'un repreneur.

14 heures ago

Salaires IT : des rémunérations à six chiffres… aux Etats-Unis

La Silicon Valley, Seattle et New York proposent les salaires Tech les plus élevés. En…

15 heures ago

Tech : comment motiver et retenir les talents

Face aux difficultés de recrutement des profils technologiques les plus recherchés du marché, la mise…

20 heures ago

Gestion des données de référence : le top 10 des fournisseurs

Qui sont les têtes d'affiche de la gestion des données de référence (MDM) et comment…

21 heures ago

Ransomware au ministère de la Justice : où en est-on ?

LockBit 2.0 a épinglé le ministère de la Justice à son tableau de chasse. À…

23 heures ago

Stéphane Boulanger, nouveau DOSI du PMU

Le PMU nomme Stéphane Boulanger au poste Directeur des Opérations et des Systèmes d'Information (DOSI).

2 jours ago