Innovation : Toshiba avance dans le chiffrement quantique

AuthentificationComposantsCyberguerreData & StockageSécurité
toshiba-ordinateur-quantique-cryptographie

Avec un prototype, Toshiba bat un record de distribution de clés quantiques.Les progrès liant technos quantiques et sécurité des transmissions de données sont fulgurants.

L’informatique quantique devient palpable par petites touches successivement ajoutées et Toshiba apporte sa contribution en matière de cryptographie quantique.

Alors que Google, Intel, IBM, Microsoft, Atos et quelques autres se penchent à la fois sur la conception des ordinateurs quantiques et des outils de programmation qui les accompagneront, d’autres s’attellent à imaginer les premiers algorithmes et les premières applications.

La sécurité est un des domaines stratégiques de recherche en la matière car non seulement l’informatique quantique rendra rapidement caduques nos protections actuelles, mais elle permet surtout d’imaginer des mécanismes de protection radicalement différents.

La cryptographie quantique permet le chiffrement sécurisé et le transfert de tous types d’informations à l’aide de clés quantiques utilisant les propriétés particulières de la mécanique des atomes : la clé de chiffrement est partagée uniquement par l’expéditeur et le destinataire. Si elle est interceptée par un tiers, elle devient automatiquement invalide et les informations qu’elle protège deviennent irréversiblement illisibles.

Toshiba vient une nouvelle fois de démontrer le potentiel de la technologie et son avance dans ce domaine en présentant le dispositif de distribution de clés quantiques le plus rapide au monde.

Fruit du travail des chercheurs de Toshiba Research Europe à Cambridge (au Royaume-Uni), ce dispositif atteint une vitesse de distribution de 13,7 mégabits par seconde, soit 7 fois la vitesse du premier prototype de ce dispositif, présenté en 2016, et qui affichait une vitesse de 1,9 Mbit/s.

Selon Global Industry Analysts, le marché de la cryptographie quantique – pour l’instant inexistant hors des laboratoires de recherche – pourrait atteindre les 1,7 milliard d’euros en 2024.

À condition, bien sûr, que les indéniables progrès réalisés ces derniers mois en matière d’informatique quantique se concrétisent selon les espérances des experts et chercheurs.

(Crédit photo : Cambridge Research Laboratory – Toshiba)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur