Inondations en Thaïlande : le disque dur boit la tasse

Cloud

Les inondations qui frappent la Thaïlande touchent nombre de secteurs de productions de composants électroniques. Notamment les disques durs dont l’impact se ressentira début 2012.

L’industrie du disque dur va souffrir au quatrième trimestre. Selon le cabinet d’étude IHS iSuppli, le secteur va connaître un sérieux déclin de son volume de production qui risque de se limiter à 125 millions d’unités. Soit une chute de 27,7  % comparé aux 173 millions de disques produits au cours du troisième trimestre. C’est pire que les 21,2  % de baisse que le secteur avait connu au 4e trimestre 2008, année de départ d’une récession qui peine, finalement, à prendre fin.

Cette baisse drastique de production est principalement due aux inondations qui frappent la Thaïlande depuis plusieurs semaines. « Les inondations catastrophiques en Thaïlande affecte la production de plusieurs produits finaux clés, des pièces électroniques et de sous-systèmes », note l’analyste. La Thaïlande se situe comme le deuxième pays mondial producteur de disque dur, après la Chine. Les poids lourds Western Digital (qui risque d’y laisser sa place de numéro un selon IHS) et Toshiba, notamment, y exploitent des usines. Et nombre de fournisseurs de composants y sont également installés.

Une perte de 30 % de la production

Pièces automobiles, appareils photo et vidéo, semi-conducteurs, barrettes mémoire… nombre d’unités de productions sont affectées par les conséquences climatiques qui frappent le pays. Les disques durs n’y échappent pas. « IHS estime que 30 % de la production de HDD au quatrième trimestre de cette année sera perdu à cause de la catastrophe. Cela se traduira par une pénurie importante de disques durs. »

Une pénurie qui risque de se traduire par une augmentation des prix avec des hausses tarifaires de 10  % en moyenne comparé au troisième trimestre. Et qui touchera indirectement les produits qui exploitent ces mémoires de stockage. Les PC portables notamment. Mais l’impact ne sera ressenti qu’au premier trimestre 2012, les stocks actuels permettant aux constructeurs d’assurer la production de PC jusqu’à la fin de l’année.

Le retour à la normale devrait intervenir au deuxième trimestre de l’année prochaine. « l’obtention de disques durs à partir de sources alternatives dans les différentes régions et en utilisant d’autres types de solutions de stockage, y compris les disques SSD, note IHS. Une telle solution de contournement permettra la chaîne d’approvisionnement des portables pour atténuer l’impact de la pénurie de disques durs. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur