Inondée de spams, la CAF s’en remet à Telindus

Régulations

123 caisses d’alloncations familliales sont concernées par cette annonce.
Telindus a reçu mission de bloquer près de 140.000 spams reçus par jour

Telindus Belgacom ICT, a remporté cet appel d’offres portant sur la protection de services Web. Le prestataire va désormais accompagner le centre informatique CERTI-Alpes Maritimes, centre serveur national du réseau CAF, pour trouver la bonne parade afin de mettre un terme au problème des pourriels…

La Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF) est l’organisme national de la branche « Famille » de la Sécurité sociale. Elle se compose d’un réseau de 123 CAF dans tout l’Hexagone.

Ces dernières ont pour mission la gestion des prestations légales, familiales et sociales. Pour cela, la CAF dispose de huit centres régionaux informatiques(CERTI).

“Nous utilisions une passerelle SMTP Internet centralisée pour les échanges entre les 25.000 agents des CAF. Nous avions de gros problèmes de spam et recherchions à faire évoluer notre solution qui s’avérait insuffisante. Telindus nous a proposé une solution anti-spam et anti-virus IronPort qui correspond à nos besoins”explique Jean Florimond, Responsable de la Sécurité SI à la CNAF.

Sur les 174.000 mails reçus quotidiennement par les CAF, 140.000 sont des spams. L’encombrement des réseaux est donc quasi-permanent et cela provoque une perte de temps et de productivité considérable pour les effacer des boîtes aux lettres.

“La mise en place de la solution a permis de retrouver immédiatement une haute disponibilité de nos services emails”ajoute Jean Florimond. Le déploiement de la solution par Telindus a été effectué en novembre pour une mise en production mi-décembre 2006.

Le contrôle des spams est réalisé au point d’entrée des mails dans le réseau institutionnel grâce à un moteur de détection des courriers indésirables basé sur plusieurs techniques (analyse protocolaire, anti-DHA, reverse DNS, listes blanches et listes noires utilisateur et éditeur).

Le taux de détection annoncé est au moins égal à 95 %, tout en conservant un nombre de faux-positifs proche de zéro.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur