Insight 2014 – IBM pousse les données sur le cloud et hybride son DBaaS Cloudant

Cloud

L’éditeur lance son nouveau service cloud DataWorks pour l’intégration et la qualité des données et son DWaaS DashDB, sans oublier le portage de sa base de données Cloudant en logiciel sur site, pour répondre aux demandes de cloud hybride des entreprises.

Avec 12 000 visiteurs annoncés, l’édition 2014 d’IBM Insight (ex IOD pour Information on Demand) cette semaine à Las Vegas confirme son rôle d’événement phare pour l’éditeur et son écosystème.Au-delà de Big Data et d’Hadoop déjà annoncés l’an passé, Big Blue met cette fois l’accent sur les services de données sur le cloud, ainsi que sur Watson passant enfin au stade de solution d’entreprise.

Après avoir sérieusement étudié les services cloud, les entreprises commencent à s’intéresser au Big Data et à l’analytique sur le nuage. Ce qui explique une année plutôt riche en annonces sur le DBaaS, avec l’évolution des offres Amazon RedShift ou SAP Hana, l’arrivée de clouds analytiques chez Oracle puis chez Salesforce, etc. IBM ne pouvait se permettre de laisser passer ce train en restant sur le quai. C’est pourquoi elle propose de nouveaux services de données et un datawarehouse en mode cloud.

Trois services clés pour gérer les données sur le cloudTrois services clés pour gérer les données sur le cloud
Trois services clés pour gérer les données sur le cloud

Des données fiables rapidement accessibles en mode cloud

Les utilisateurs perdent beaucoup de temps à rechercher des données pertinentes dans le système d’information. Les développeurs ne sont pas certains d’intégrer les bonnes données dans leurs applications. Enfin, de nombreuses données restent inaccessibles à nombre d’utilisateurs.
Destiné à simplifier l’intégration des données et à fiabiliser l’information, IBM DataWorks regroupe un ensemble de services cloud de « raffinage des données », devenues le nouveau pétrole des entreprises.

L’objectif vise à rendre les données, provenant de multiples sources, plus fiables, utilisables en toute confiance, et disponibles. Parmi ces fonctions on retrouve : le nettoyage de données (cleanse), de mise en forme, diverses possibilités de contrôle et comparaisons, ainsi que des fonctions de sécurité (comme le data masking). IBM DataWorks est aussi intégré à des applications métier comme IBM Watson Analytics pour accélérer l’accès aux données et leurs analyses.

DashDB : le DWaaS by IBM
DashDB : le DWaaS by IBM

IBM DashDB un Datawarehouse as a Service (DWaaS ) annoncé comme « aussi simple qu’une appliance, avec l’agilité du cloud et le niveau de sécurité attendu par une entreprise, pour mettre l’analytique à portée de clic.»
Visant la rapidité et la simplicité, DashDB utilise les technologies In-Memory et de stockage en colonnes, à l’instar de solutions comme SAP Hana ou Oracle Database Service, mais plus encore d’Amazon RedShift.
Capable d’ingérer des données provenant de multiples sources (structurées ou non), DashDB peut aussi gérer des données de type JSon ou tout type de données, IBM ou non.

Bien entendu, la solution repose sur une infrastructure cloud SoftLayer, sécurisée et supervisée par les équipes IBM. L’éditeur annonce la possibilité d’étendre les possibilités de DashDB avec l’intégration de scripts R (langage de statisticiens) pour ajouter des modèles prédictifs.
Enfin, l’écosystème des partenaires va progressivement enrichir ce cloud avec des solutions spécialisées, qui pourront au passage fonctionner avec Watson Analytics. En sortie, l’utilisateur peut utiliser des outils de présentation cloud comme Watson ou autres, ou de type logiciel comme Cognos ou autres (voir schéma).

DashDB et Dataworks sont disponibles sous le PaaS Bluemix d’IBM, et sur IBM Cloud MarketPlace. Ces deux solutions peuvent aussi se combiner avec de DBaaS Cloudant pour obtenir une solution complète de données en mode cloud, mais aussi hybride (voir ci-dessous).

Le DBaaS IBM Cloudant passe à l’hybride

Original et certainement à contre-courant, tandis qu’Oracle lance son service DBaaS, IBM qui avait racheté le DBaaS NoSQL Cloudant (JSon) en début d’année, le décline en une solution logicielle sur site !

Cloudant Local (plus précisément Cloudant Data Layer Local Edition) répond en fait à la forte demande des entreprises pour un cloud hybride, en apportant « une solution fluide offrant la puissance d’un DBaaS au cœur du datacenter de l’entreprise ». La solution s’intègre naturellement avec son cousin cloud, mais aussi avec d’autres bases de données ou d’autres services cloud (y compris DBaaS) non IBM. Outre le moteur de bases de données, le logiciel embarque toutes fonctionnalités d’un cluster dédié Cloudant comme les capacités de recherche, les capacités géospatiales ou encore les tableaux de bord.

L’élasticité permet à l’entreprise d’utiliser une infrastructure à la demande avec la possibilité de gérer des données sur plusieurs datacenters ou fournisseurs de services cloud. La fonction « Data Synchronicity » réduit les temps de latence en connectant l’utilisateur à la copie de données la plus proche, dans un système de base distribuée limitant les points de défaillance. Une fonction qui assure même la synchronisation des mises à jour « en temps réel » entre les copies.

Autre fonction avancée, la géo-mobilité recourt à la synchronisation pour permettre aux applications mobiles de collecter et d’accéder en lecture aux informations en cas de perte de connexion. En outre, ses capacités de géolocalisation l’autorisent à déplacer les données au plus près des utilisateurs.

Cloudant Local est proposé soit sous licence logicielle perpétuelle, soit sous forme de souscription mensuelle, incluant les fonctions évoluées de DevOps qui ont fait le succès de Cloudant.

Par ailleurs, IBM a annoncé que Cognos Business Intelligence on Cloud -toujours en beta- sera disponible au premier trimestre 2015. Quant à SPSS Modeler, il sera disponible sur l’IBM Cloud Marketplace dans les 30 jours à venir.

A lire aussi :


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur