Instagram : les données de milliers d’influenceurs exposées sur Internet

Le site d’informations TechCrunch a été alerté d’une énorme fuite de données personnelles de millions d’influenceurs, de célébrités et de marques sur Instagram.

La gigantesque base de données est hébergée par Amazon Web Services, et elle n’était pas protégée par mot de passe et accessible à tous.

50 millions de fiches d’influenceurs accessibles sans restriction

Au moment où TechCrunch a analysé le site, près de 50 millions de fiches étaient concernées. Chacune contenait des données publiques, une biographie, le nombre d’abonnés, des photos de profil, mais aussi les contacts privés, adresse e-mail et numéro de téléphone personnel.

Après avoir mené l’enquête à la recherche du propriétaire de cette base, TechCrunch a identifié la société Chtrbox, basée à Mumbai.

Elle rémunère les influenceurs pour qu’ils publient du contenu sponsorisé sur leurs comptes. En plus des données, les fiches contenaient des indications qui permettait de calculer la valeur de chaque compte afin de lui apposer un budget adapté.

Depuis, la firme a désactivé l’accès à la base de données et ne fait aucun commentaire. Cette fuite intervient deux ans après la découverte d’un bug sur l’API développeur d’Instagram. Il avait permis aux pirates d’aspirer les données de six millions de comptes.

Des mots de passe Instagram exposés aux salariés de Facebook

Mi avril, Facebook ( sa maison mère) avait annoncé que des millions de mots de passe d’Instagram avaient été stockés en clair sur ses serveurs.

Le réseau social avait expliqué que c’est en découvrant l’alerte d’un expert en sécurité qu’il s’est rendu compte que cela concernait d’autres services, et donc Instagram.

Les millions d’utilisateurs ont reçu un email les invitant à modifier leur mot de passe. Facebook a précisé que les mots de passe stockés en clair n’avaient subi aucune attaque, et que personne en interne n’y avait accédé.

Cependant, pas moins de 2 000 employés de Facebook pouvaient accéder aux serveurs où étaient stockés les mots de passe.

Recent Posts

Oracle : Exadata X8 est dopé à l’apprentissage machine

Le système Exadata Database Machine X8 inclut l'indexation automatique pour soutenir l'exécution de la base de données autonome du groupe.

1 jour ago

IoT : 1 100 milliards de $ seraient investis… en 2023

La production et les transports devraient représenter plus du tiers des investissements mondiaux dans les solutions de l'IoT à horizon…

1 jour ago

5G : 6,5 milliards € pour les bandes de fréquences

Quatre opérateurs ont dépensé 6,5 milliards € pour s’emparer des bandes de fréquences 5G mises aux enchères.

1 jour ago

Lobbying : pourquoi Google change de stratégie

Sous le coup d'enquêtes antitrust en Europe et aux Etats-Unis, Google modifie en profondeur sa politique d’influence et de relations…

2 jours ago

Messagerie : Telegram visée par des attaque DDoS

Des attaques DDoS massives visent à bloquer la messagerie chiffrée. De forts indices les attribuent à la Chine.

2 jours ago

Power BI : 4 évolutions à retenir de la nouvelle version

Microsoft enrichit son offre Power BI avec une version mise à jour. On trouve notamment un service de développement d'applications…

2 jours ago