Integral met ses billes dans les SSD externes

Poste de travail
integral-ssd-externes

Integral rejoint la bataille des SSD externes avec trois modèles de 128 Go à 512 Go mis en avant pour leurs performances et leur durée de vie.

Integral Memory met en application les bénéfices de la mémoire flash, matérialisés en un SSD externe revendiqué pour ses performances en USB 3.0, ses capacités de 128 Go à 512 Go, son faible encombrement (9,3 x 5,3 cm) et son châssis renforcé.

Tailladés entre des usages personnels gourmands en espace de stockage et les contraintes de temps liées à leur exercice professionnel, les “prosumers” constituent la première cible de ce dispositif nomade, alimenté par USB (consommation de 532 mA en crête) et annoncé à 41 g pour 8 mm d’épaisseur.

Des SSD abordables

Face aux disques durs magnétiques, Integral mise sur des débits qui atteignent 230 Mo/s en lecture séquentielle, pour 140 Mo/s en écriture. Des valeurs relevées sur le modèle 128 Go, proposé à 139,99 euros TTC, soit 1,08 euro du gigaoctet.

La version 256 Go (234,99 euros, soit 92 centimes le gigaoctet) perd en vélocité, respectivement à 200 et 120 Mo/s. Même constat pour la déclinaison 512 Go, proposée à 449,99 euros (0,88 euro/Go).

Pour autant, sur de la mémoire flash MLC (Multi-Level Cell), avec 64 Mo de cache, les vitesses se rapprochent de celles enregistrées sur les produits qui disposent d’une interface eSATA ou Thunderbolt.

Integral Memory met également en lumière une garantie de 2 ans liée à un MTBF (intervalle moyen entre deux défaillances) d’un million d’heures. L’absence de parties mécaniques y est pour beaucoup. Elle augure d’une résistance accrue aux vibrations, voire aux chocs, dans le cadre d’une utilisation “sur le terrain”.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : incollable sur les grands noms du monde IT ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur