Intel adopte la virtualisation sur Pentium 4

Régulations

Comme attendu, mais avec un peu d’avance, Intel annonce deux processeurs Pentium 4 équipés de la technologie VT (Virtualization Technology)

Qu’est-ce qui différencie un Pentium 4 660 ou 670 d’un Pentium 4 662 ou 672 ? Sur le papier pas grand-chose, ni sur les prix? identiques. En fait, c’est la mention ‘VT’, pour ‘

Virtualization Technology‘, qui les différencie. Les deux processeurs P4 662 et 672 reprennent les caractéristiques de leurs aînés : vitesse d’horloge à 3,6 et 3,8 Ghz, cache L2 de 2Mo, et bus frontal en 800Mhz. Même le prix, donc, ne change pas, 401 dollars et 605 dollars par 1000 pour les assembleurs. En revanche, l’apport de la technologie ‘VT’ va permettre au processeur de maintenir plusieurs ‘partitions’, chacune d’entre elle pouvant exécuter un système d’exploitation, avec ses drivers et ses applications. La conformité et le contrôle du système sont assurés par un programme Hypervisor. Cette technologie de ‘partitions’ n’est pas nouvelle. Elle vient en particulier des mainframes. Mais appliquée sur des processeurs en environnement PC, elle ouvre des perspectives nouvelles pour optimiser une approche de machine virtuelle, chaque ‘partition’ exécute une machine virtuelle indépendamment des autres. Certes, la technologie ‘VT’ dans l’état ne dispense de l’utilisation d’un logiciel de virtualisation, comme VMware, Microsoft, ou la solution ‘open source‘ Xen. En revanche, elle accompagne ces solutions et devrait les rendre plus performantes et mieux sécurisées. L’annonce des processeurs ‘VT’ n’était pas attendue chez Intel avant le début 2006. Mais AMD s’annonce sur la même période avec sa propre technologie ‘hardware’ de virtualisation, Pacifica. Pour une fois, Intel a tenu à ne pas se laisser distancer, et a même pris un peu d’avance?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur