Intel confirme des processeurs 22 nanos pour 2011 et le futur numérique

Réseaux

A l’ouverture de la conférence des développeurs IDF, Intel a levé le voile sur les processeurs 22 nanos prévus pour 2011. Et a relancé la convergence PC-TV, sans oublier McAfee…

Lors de la session d’ouverture de son événement annuel Intel Developers Conference, Paul Otellini, CEO d’Intel, a confirmé que le géant des processeurs serait prêt en 2011 pour la sortie des futurs processeurs de technologie 22 nanomètres – ce qui doit permettre de conserver de l’avance face à AMD ou VIA (cf. article ‘VIA Technologies finalise les versions multicoeurs de son processeur nano‘)
Les premiers modèles sont déjà en pré-série de de fabrication, a-t-il affirmé. Et leur livraison est bien programmée pour 2011.

La nouvelle architecture, déjà opérationnelle en 32 nanos,  est baptisée du nom de code ‘Sandy Bridge’. Parmi les innovations figure la technologie « high k » pour les ‘portes’ (gates) de ses transistors: “Elle réduit de dix fois le courant de fuite d’une génération à la suivante tout en continuant de dégager des gains de performances“.

Paul Otellini a notamment mentionné:
-la 2è génération des processeurs Core,
-la technologie Intel  Wireless Display (WiDi)
-les technologies d’administration des postes d’entreprise :« Il existe actuellement un immense élan d’innovation pour le micro-ordinateur. Les perspectives d’Intel de faire bénéficier d’autres marchés du riche parcours d’Intel en expertise informatique sont passionnantes. »

Plutôt que de parler de “comment l’informatique change”, Paul Otellini a tenu à expliquer: “Chez Intel, notre vision est de créer un ‘continuum’ consistant et une interopérabilité entre les équipements”. (…)  “Nous délivrerons et développerons des solutions hardware et software plus complètes que par le passé“.

A l’appui de ses affirmations, le dg d’Intel a rappelé la toute récente acquisition de McAfee pour 7,68 milliards de dollars et l’activité ‘wireless chips’ d’Infineon pour 1,4 milliard, c’est à dire deux axes clés : l’activité Sécurité (‘security business’) et l’informatique mobile (‘mobile computing’).
Il a également mentionné le rachat prévu de l’activité modems câble de Texas Instrument : “Cela confortera la capacité à proposer des services Internet pour les terminaux d’électronique grand public“.

Les processeurs Core et Atom ainsi que les logiciels Intel jouent un rôle transformateur pour les datacenters, le « cloud » Internet et d’autres domaines qui évoluent sous la prolifération de terminaux plus ingénieux et connectés à Internet“.

2è génération des processeur Core, avec ‘ring‘ et ‘turbo boost
La famille de processeurs inclura une nouvelle architecture en anneau (ring) permettant au moteur graphique inséré dans le processeur de “partager des ressources telles que la mémoire cache ou la mémoire de réserve, avec le coeur du processeur, afin d’augmenter la capacité de traitement et les performances graphiques des équipements“.
Cette 2è génération de processeurs Core inclut également une version étendue de la technologie ‘Turbo Boost’ – laquelle permet de basculer automatiquement et de “réallouer les ressources des coeurs de processeur et les ressources graphiques afin d’accélérer les performances, en ajustant les charges de traitement afin d’apporter aux utilisateurs un ‘boost’ immédiat des performances quand c’est nécessaire“.

Deux produits ‘smart TV
Par ailleurs, le patron d’Intel a présenté deux produits de ‘smart TV’ dont un projet de ‘TV Google‘ où le fondeur est partenaire:
« Nous sommes très heureux que le secteur télévisuel passe de quelques services Internet à une expérience réellement intégrée. Nous appelons ce nouveau domaine “smart TV”, et les produits correspondants commencent à décoller dans le monde entier. »

Les deux produits de « smart TV » présentés sont équipés du processeur Intel Atom CE4100. Ils sortiront cet automne. L’Internet TV de Sony et le boîtier Logitech Revue montre comment accéder à l’Internet et regarder la télévision simultanément, grâce à l’alliance des processeurs Intel et de la plate-forme Androïd de Google TV.
D-Link, Telecom Italia et plusieurs autres entreprises devraient lancer des appareils dotés de ce processeur Atom CE4100.

La réussite d’Intel sur le créneau des processeurs embarqués se poursuit avec des intermédiations (design wins) pour les processeurs Intel Core et Intel Atom sur plus de 30 segments de marchés, dont l’automobile, la gestion de l’énergie domestique et la signalétique numérique“.
Plus de 3 800 clients d’Intel seraient engagés pour des projets d’informatique embarquée avec processeur Atom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur