Intel dévoile des Xeon E7 pourvus de 10 cœurs

CloudServeurs

Surpuissants, les nouveaux Xeon E7 d’Intel permettront de créer des serveurs pourvus d’un maximum de 80 cœurs physiques. Une offre idéale pour les applications critiques.

Le fondeur américain Intel vient de lever le voile sur ses processeurs Xeon Westmere-EX de nouvelle génération. Ces puces sont gravées en 32 nm et intègrent la technologie Hyper-Threading. Elles proposent également les instructions d’aide au chiffrement AES-NI et la technologie d’exécution sécurisée TXT. Cette gamme se décompose en trois sous-ensembles : les Xeon E7-2800 (bisocket), E7-4800 (quadrisocket) et E7-8800 (octosocket).

Les E7-2800 se déclinent en six modèles, avec des tarifs pour 1000 unités allant de 774 dollars HT à 4227 dollars HT : E7-2803 (6 cœurs, 18 Mo de cache L3, 1,73 GHz), E7-2820 (8 cœurs, 18 Mo de cache L3, 2 GHz), E7-2830 (8 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2,13 GHz), E7-2850 (10 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2 GHz), E7-2860 (10 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2,26 GHz) et E7-2870 (10 cœurs, 30 Mo de cache L3, 2,4 GHz).

Les E7-4800 sont légèrement plus coûteux, avec une fourchette de prix allant de 890 dollars HT à 4394 dollars HT par lot de 1000 unités : E7-4807 (6 cœurs, 18 Mo de cache L3, 1,86 GHz), E7-4820 (8 cœurs, 18 Mo de cache L3, 2 GHz), E7-4830 (8 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2,13 GHz), E7-4850 (10 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2 GHz), E7-4860 (10 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2,26 GHz) et E7-4870 (10 cœurs, 30 Mo de cache L3, 2,4 GHz).

Enfin, les E7-8800 débutent au tarif de 2280 dollars HT pour 1000 unités, pour aller jusqu’à 4616 dollars HT : E7-8830 (8 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2,13 GHz), E7-8837 (8 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2,67 GHz, sans Hyper-Threading), E7-8850 (10 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2 GHz), E7-8860 (10 cœurs, 24 Mo de cache L3, 2,26 GHz), E7-8867L (10 cœurs, 30 Mo de cache L3, 2,13 GHz) et E7-8870 (10 cœurs, 30 Mo de cache L3, 2,4 GHz).

La liste complète des prix de ces différents produits est accessible depuis cette page web.

La firme de Santa Clara fournit ici une gamme complète, adaptée à tous les usages. Bon point, aucun de ces processeurs ne propose une enveloppe thermique supérieure à 130 W. De plus, les cœurs inactifs seront automatiquement mis au repos.

« La nouvelle famille des processeurs Intel Xeon E7  affiche des performances records avec de puissantes améliorations apportées à la sécurité, à la fiabilité et au rendement énergétique », déclare Kirk Skaugen, vice-président d’Intel responsable du Data Center Group. « La montée en puissance de cette nouvelle architecture de processeurs que nous constatons dans la profession n’a pas d’égale dans toute l’histoire d’Intel. Les jours touchent à leur fin où les structures informatiques étaient forcées de déployer des architectures RISC onéreuses et fermées pour leurs applications stratégiques. »

Les constructeurs souhaitant créer des serveurs dédiés aux applications critiques adopteront probablement rapidement les Xeon E7-8867L ou Xeon E7-8870, qui permettront d’assembler des serveurs comprenant un maximum de 80 cœurs physiques (160 cœurs logiques avec l’HyperThreading), le tout étant épaulé par un total de 300 Mo de mémoire cache de niveau 3. De quoi concurrencer aisément les machines pourvues de processeurs RISC… comme les serveurs Itanium. Attention toutefois, car si ces puces ont la puissance nécessaire pour aller chasser sur les terres des Itanium, leurs prix sont également plus élevés dans le haut de gamme.

Notez que, dans le même temps, la firme dévoile ses Xeon E3, conçus pour les serveurs monosockets. Pourvus de deux ou quatre cœurs physiques, ils sont très proches des processeurs Core i Sandy Bridge accessibles dans le monde desktop. Les prix de ces composants sont compris entre 189 dollars HT et 612 dollars HT par lot de 1000 (suivant les modèles). Intel devrait également lancer, plus tard dans l’année, la famille des Xeon E5 ‘Sandy Bridge’ destinés au stations de travail et serveurs bi-socket.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur