Intel dévoile la prochaine génération Centrino

Régulations

Avec Centrino, Intel a conquis le marché des ordinateurs portables, qui progresse à un rythme élevé. La prochaine génération de la plate-forme mobile Centrino fera mieux encore, car elle s’adressera aussi au marché grand public de l’électronique de salon

Intel s’apprête à annoncer la prochaine génération de sa technologie Centino pour ordinateurs portables :

Napa. Le fondeur répond à une attente forte du marché, car au-delà des portables, la technologie présentée devrait préfigurer le futur des produits qui envahiront nos salons ou nous accompagnerons dans nos déplacements durant les années à venir. Des avancées sensibles sont ainsi attendues dans quatre domaines : les performances avec en particulier Yonah, le premier processeur dual-core pour portables ; la durée de vie des batteries ; la connectivité sans fil et le ‘form factor‘, le design des ordinateurs. Centrino est un concept qui associe des technologies mobiles. La prochaine génération ne dérogera pas à la règle et associera donc le processeur mobile Yonah a un nouveau chipset et à une connectivité améliorée. Yonah : processeur dual-core 65nm pour portables Très attendu, Yonah met la technologie multi c?urs à portée des portables. L’architecture du processeur est composée de deux c?urs avec un cache L2 partagé et un bus unique qui communique en 667 Mhz. Intel intègre de plus en plus de technologies, les ‘T’s’, dans ses processeurs, en particulier sur la gestion de la consommation. Par exemple, les niveaux de mise en sommeil ont été étendus, et le processeur est doté de trois sondes thermiques, une par c?ur et une générale. Les performances multimédias ont été optimisées, cible grand public mais aussi évolution des technologies numériques obligent. Le cache L2 de 2Mo dispose d’un nouveau mode de gestion Intel Smart Cache. Accessible aux deux c?urs, cette technologie permet d’allouer dynamiquement le maximum de mémoire à chaque c?ur selon ses besoins. La mémoire principale en DDR2 pourra atteindre 2 ou 4 Go au maximum. Le composant graphique Intel Gen 3.5 Core consommera entre 1,05 et 1,50 volt selon son rafraîchissement, 133, 166 ou 250 Mhz, et 400 Mhz en 1,5V, et donc le support de la TV HD. En matière de communication, le support de 6 ports PCI Express, 8 USB 2.0, 2 SATA et 1 PATA sont prévus. Une telle floraison de ports ne s’explique que par la volonté de porter Centrino dans les appareils de salon. Accélérateur graphique et réseaux L’évolution des environnements graphiques et l’adaptation des applicatifs aux hautes résolutions nécessitent une adaptation des composants graphiques à laquelle Intel s’est livrée avec Graphic Media Accelerator 950. La puce graphique s’intègre dans le chipset d’accueil que l’on retrouvera sur la carte mère. Ne bonne part des fonctionnalités nouvelles, en dehors de l’amélioration de la résolution et du rafraîchissement des images, portent bien évidement sur la gestion de l’énergie. Evolution, mais aussi software, Intel a développé une application d’affichage des polices de caractères qui améliore leur lisibilité tout en réduisant la consommation? Deux chips viennent assurer l’interfaçage, 82801GBM et 82801GHM. La différence, le premier sera plutôt réservé aux mobiles, le second, avec le support du RAID, se destine aux environnements de salon. On les retrouvera sur la chipset 945 Express. Intel annonce PRO/Wireless 3945ABG, son nouveau chip réseau pour portables. Au programme, Wi-Fi, 802.11e QoS, le support des extensions Cisco, WoWLAN. Roadmap La plate-forme Napa prendra la place de Sonoma, avec son Pentium M. Yonah est annoncé pour le premier trimestre 2006. Une version entrée de gamme en mono c?ur devrait suivre. Poursuite des investissements en Inde

Le fondeur entend investir plus d’un milliard de dollars pour étendre son activité en Inde au cours des cinq années à venir, a annoncé lundi son président cité par l’agence Press Trust of India (PTI). La compagnie prévoit d’investir 800 millions de dollars dans des opérations de recherche et de développement notamment au cours des cinq années à venir et constituer un fond de capital-risque de 250 millions de dollars dans le pays, a dit Craig Barrett cité par l’agence. Les 800 millions de dollars d’investissements seront concentrés sur son centre de recherche et de développement de Bangalore, capitale technologique de l’Inde (sud), avec d’autres investissements prévus sur le marketing, l’éducation, les programmes pour les communautés, a-t-il précisé. Intel a déjà investi 700 millions de dollars en Inde au cours de la décennie passée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur