Intel double ses bénéfices!

Cloud

La firme de Santa-Clara double son résultat net notamment grâce aux nouveaux Pentium4 et à Centrino

L’année 2002, catastrophique pour Intel, n’est plus qu’un lointain souvenir. Le fabricant de micro-processeurs va beaucoup mieux et affiche un deuxième trimestre en grande forme. Intel indique que son résultat net s’est monté à 896 millions de dollars soit une progression de 101% par rapport à l’année dernière.

Intel explique que ses résultats ont été dopés par sa branche de microprocesseurs. “Nous avons observé un excellent accueil du marché pour les nouvelles versions du Pentium 4, plus puissantes, ainsi que pour le processeur Centrino destiné aux applications mobiles pour ordinateurs portables”, explique dans un communiqué Craig Barrett, le directeur général du groupe. Merci Centrino Le chiffre d’affaires s’est élevé à 6,8 milliards de dollars, en hausse de 8% par rapport à l’année dernière. En 2002, le groupe avait été fortement affecté par des charges de dépréciation en raison de l’abandon de certaines activités et de pertes sur investissement. Ces chiffres se révèlent supérieurs aux attentes du marché, et sur la limite haute des prévisions d’Intel, pour un trimestre qui, en raison de facteurs saisonniers, est généralement en baisse par rapport au trimestre précédant. Pour le 3è trimestre (juillet-sept.), Intel table sur un chiffre d’affaires de 6,9 à 7,5 milliards de dollars, en hausse de 7%, voire plus pour l’Asie hors Japon, en raison de la forte demande informatique dans la région. Si le fabricant n’envisage pas de relever ses dépenses d’investissement, au grand damne des équipementiers, il révise son objectif de dépenses en recherche et développement, qu’il porte de 4 milliards à 4,2 milliards de dollars pour 2003. Il est probable aussi qu’Intel maintienne son rythme d’acquisitions dans les prochains mois, afin d’élargir son offre et ses compétences technologiques, en particulier sur les réseaux. Bien qu’Andy Bryant, directeur financier du groupe, ait indiqué qu’il n’a pas constaté de signe de reprise des investissements informatiques chez les entreprises, Intel maintient sa prévision de croissance du marché des semiconducteurs à 10% pour 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur