Intel embarque Wi-Fi 802.11n dans Centrino

Régulations

Le fondeur anticipe la ratification du futur standard IEEE 802.11n

Intel a indiqué que ses composants Centrino (sa plate-forme technologique pour les ordinateurs portables) embarqueront dès l’année prochaine une version pré-standard de la technologie Wi-Fi 802.11n.

Le fondeur va ainsi devancer les travaux de normalisation de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), qui ne prévoit pas de ratifier ce standard avant le premier semestre 2008.

L’annonce vient cependant été faite par Alan Crouch, directeur général du Communications Technology Lab d’Intel au cours de l’IEEE Globecom 2006 Expo de San Francisco.

802.11n va apporter des gains sensibles de performances à la connexion Wi-Fi, avec un taux de transfert de 600 Mbps, soit 5 % plus rapide que les connexions Wi-Fi actuelles.

Si la technologie semble faire l’unanimité, on peut en revanche s’interroger sur la stratégie du fondeur, qui anticipe une décision certes attendue de l’IEEE, mais prend aussi le risque de forcer la main à la vénérable institution.

Déjà, de nombreux experts ont mis en garde l’industrie et conseillent à ses acteurs de résister à la tentation d’adopter 802.11n avant la ratification du standard par l’IEEE. La multiplication des standards multiplie d’autant la complexité de l’interopérabilité des systèmes. Et la compétition est encore loin d’être terminée face à d’autres technologies.

C’est le cas par exemple du UWB (Ultra Wideband), aussi appelé Wireless USB, qui à courte distance (environ 3 mètres) offre de meilleures performances, jusqu’à 480 Mbps (soit le téléchargement d’un film en 80 secondes !), et devrait être adopté comme un standard Bluetooth dans la prochaine évolution de ce dernier.

UWB s’inscrit donc comme un concurrent sérieux au Wi-Fi 802.11n, mais Intel, qui travaille aussi sur ce format, le replace dans un cadre plus restreint, le ‘streaming’ vidéo en faible puissance (consommation).

Cette technologie devrait cependant s’inscrire plus largement dans la connexion et la synchronisation rapide de périphériques, comme des imprimantes ou des ordinateurs de poche.

Une autre problématique attend encore l’industrie? Qu’il s’agisse du Wi-Fi, du Wi-Max ou encore de UWB, il faudra s’inquiéter des risques d’interférence des RF (radio frequency). Pourtant, si aucune technologie ne semble capable de remplacer l’autre, il apparait difficile aujourd’hui de réunir les trois au sein d’une même architecture.

C’est probablement pour cela qu’Intel a anticipé la décision de l’IEEE sur le format 802.11n, afin de devancer et d’orienter les choix de l’industrie, en particulier ceux des fabricants d’ordinateurs portables qui peuvent difficilement se passer de Centrino?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur