Intel enterre les désignations en cadences d’horloge

Régulations

Historique, le fondeur abandonne la dénomination de ses processeurs en fréquence d’horloge. Désormais, les puces auront des numéros de série

C’est toute une tradition du monde informatique qui disparaît. Intel a décidé ne plus faire référence à la vitesse d’horloge, exprimée en megahertz ou en gigahertz, pour référencer et nommer ses processeurs. Désormais, les puces de l’américain porteront des chiffres.

Pourquoi ce changement ? Intel considère que la culture de la vitesse (des puces) ne corresespond plus à la réalité du marché et des capacités des processeurs. Un vrai changement culturel. Pour le numéro un mondial, les notions de sécurité, ou de traitement multitâches doivent être mises en avant. Plus que la vitesse. Un peu comme les publicités pour les automobiles? Parmi les processeurs pour ordinateurs de bureau, les modèles d’entrée de gamme, les Celeron, deviennent la gamme 300, les Pentium 4 seront nommés gamme 500 et les Pentium 4 Extreme Edition deviennent la gamme 700. Dans chaque gamme, plus le nombre est élevé, plus le processeur intègre de fonctions. Un modèle 350 sera par exemple plus complet qu’un 330. Intel ne risque-t-il pas d’embrouiller les consommateurs avec cette nouvelle stratégie ? Le grand concurrent d’Intel, AMD, a lui aussi abandonné les dénominations en vitesse d’horloge. Mais au lieu de se tourner vers des numéros de série, le fondeur a choisi des nombres représentant l’équivalent de leur puissance. Ce qui permet au consommateur de ne pas être perdu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur