Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudOpen Source

Intel et AMD côte-à-côte autour de Meego

AMD vient de rejoindre son rival Intel au sein du projet open source Meego rattaché à la Fondation Linux. Pour mémoire, Meego est le résultat de la fusion du système d’exploitation mobile Maemo de Nokia avec celui d’Intel, Moblin. Cette nouvelle génération de plate-forme pour terminaux mobiles Internet a été présentée dans le cadre du Mobile World Congress de Barcelone en février 2010.

C’est l’arme avec lequel Nokia et Intel veulent affronter l’iPhone d’Apple (iOS) et les smartphones Android. Il semblerait d’ailleurs que Nokia tende à réunifier Meego et Symbian, un autre OS mobile open source qui demeure le leader mondial mais dont l’influence décline au profit d’Apple et de Google. Ainsi, si le smartphone Nokia N8 tourne sous la version 3 de Symbian, Son futur modèle sous la gamme N fonctionnera sous MeeGo, rappelle EweekEurope.co.uk.

L’arrivée d’AMD dans le projet Meego a été annoncée dans le cadre de la conférence dédiée à l’OS mobile qui se déroule actuellement à Dublin (Irlande). Ce qui signifie que le fondeur de Sunnyvale s’engage à fournir « une expertise d’ingénierie destinée à contribuer à l’élaboration d’un socle technique pour les prochaines générations de plates-formes mobiles et les terminaux embarqués ». Dans le cadre de la conférence Meego, Nokia et Intel devraient livrer une version démo de Meego 1.1, fonctionnant sous le modèle Nokia N900.

Pourquoi AMD s’implique dans Meego en tant que fabricant de processeurs pour des ordinateurs (fixes ou portables)? Certes, l’OS mobile est conçu pour les smartphones. Mais pas seulement. AMD serait tenté d’explorer d’autres segments de marché comme les netbooks, les tablettes, les systèmes embarqués à vocation mi-information mi -divertissement dans les véhicules et autres MID (Mobile Internet Device).

Au bout d’une guerre des processeurs qui a abouti à des procédures anti-trust visant Intel, les deux ennemis ont finalement signé un accord pour mettre fin aux poursuites judiciaires. Intel a finalement préféré couper court aux procédures et a accepté de verser 1,25 milliard de dollars à son rival pour mettre un terme à leur bataille. L’accord comporte également des clauses visant à interdire des pratiques commerciales déloyales sur leur marché de prédilection.

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago