Intel et Motion : un PC tactile assistant clinique mobile

Régulations

Confirmant son investissement dans le domaine de la santé, Intel a présenté
sa plate-forme MCA, reprise par Motion qui commercialise le premier ordinateur
tablette dédié aux hôpitaux et personnels infirmiers

MCA (Mobile Clinical Assistant)? Sous ce vocable se cache une mini révolution qui marque l’investissement et l’innovation d’Intel dans la santé ? pardon, l’e-santé ! – sous la forme, pour sa première incursion clinique, d’une ardoise électronique ; mais surtout l’accès du PC à l’environnement direct du malade, tout en respectant les règles d’hygiène en milieu hospitalier.

Fabriqué par Motion Computing, un spécialiste des tablettes PC haut de gamme réservées aux entreprises, MCA est un ‘assistant clinique mobile‘ léger et ergonomique, étanche aux liquides renversés, résistant aux chutes et facile à désinfecter.

Première plate-forme d’Intel dédiée à la santé, il permet aux infirmiers et infirmières de travailler sur la base de dossiers médicaux à jour et de consigner instantanément l’évolution de l’état de santé des patients.

Les technologies se placent aujourd’hui au service de ceux qui sont au service des autres. L’assistant clinique mobile a ainsi été défini et façonné par ceux-là mêmes qui, dans les hôpitaux, s’en serviront. Et ces professionnels nous ont dit qu’il allait améliorer pour eux la prise de décision et la qualité des soins aux patients tout en allégeant globalement leur travail. Il s’agit donc d’un exemple parfait de la capacité qu’a l’innovation technologique de répondre à des besoins concrets“, a déclaré Paul Otellini, le président directeur général d’Intel.

Conçu pour prendre en compte les besoins et environnements hospitaliers, le C5 de Motion embarque une connectivité sans fil pour l’accès sécurisé aux dossiers actualisés des patients et aux prescriptions des médecins ; l’identification par radiofréquence (RFID) qui accélère et facile la connexion des utilisateurs ; un appareil photo numérique pour le suivi visuel des progrès accomplis par les patients (dans le cas de la cicatrisation d’une plaie, par exemple) ; la connectivité Bluetooth pour la transmission et l’enregistrement des constantes physiologiques.

Pour autant, un outil de cette qualité ne serait rien si les éditeurs spécialisés dans la santé ne faisaient évoluer leurs solutions afin de l’intégrer comme poste terminal dans la chaîne de saisie et de suivi des données du patient, en particulier pour le DME (Dossier Médical Electronique).

Intel a pour cela obtenu l’appui de certains des plus grands éditeurs de solutions cliniques, qui ont retenu MCA et l’ont intégré dans leurs applicatifs, dont Allscripts, Cardinal Health, Cerner, Eclipsys, Epic Systems, GE Healthcare, iSoft, McKesson, Nexus, Siemens Medical Solutions et Welch Allyn.

Et pour valider cette approche, plusieurs sites pilotes ont apporté leur soutien au projet – l’El Camino Hospital en Californie, le Salford Royal NHS Foundation Trust en Angleterre et le Changi General Hospital à Singapour ? accompagnés par des chercheurs en sciences sociales du Digital Health Group d’Intel. Ils ont réalisé une étude ethnographique sur les utilisateurs de la plate-forme dans chaque établissement concerné, afin de cerner leur approche concrète de cet outil, notamment en terme de modes et de facilité d’utilisation, ainsi que d’évaluer son intérêt pratique pour eux.

Dans l’ensemble de ces établissements, le personnel médical et infirmier a ainsi tout particulièrement apprécié la poignée intégrée, la possibilité d’un accès sans contraintes et sécurisé aux dossiers et aux prescriptions des patients ainsi que la station d’accueil qui permet facilement de remplacer une batterie à plat par une autre chargée et donc de disposer d’une plus longue autonomie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur