Intel et Nokia ouvrent un laboratoire dédié aux nouvelles interfaces 3D

Réseaux

Intel et Nokia ouvrent un laboratoire commun de recherche et développement. Parmi les projets, des interface holographiques 3D interactives.

Intel vient d’ouvrir un nouveau laboratoire de recherche en Europe. En Finlande, précisément, dans le cadre du Center for Internet Excellence de l’Université d’Oulu. Petite précision, il s’agit d’un centre de recherche commun avec Nokia.

Les travaux de la vingtaine de chercheurs de l’Intel and Nokia Joint Innovation Center se concentreront sur le développement de nouvelles interfaces pour terminaux mobiles. L’idée étant de proposer des interactions similaires à celles du monde réel. Dans ce cadre, une partie des recherches portera sur une interface holographique 3D.

Ceux qui ont vu Iron Man (le premier) se souviennent probablement de l’outil holographique qui permet à Anthony Starck de construire sa future armure aussi seyante que puissante simplement en ajoutant ou retirant des pièces holographiques. L’outil de maquettage 3D qui n’existe aujourd’hui qu’à Hollywood (et dans quelques esprits d’auteurs de science fiction) deveniendra peut-être réalité dans un département de l’université finlandaise…

D’ici là, Intel et Nokia se concentreront sur des interfaces plus classiques mais qui utilisera néanmoins la 3D. La base du projet part de le projet Meego, la plate-forme open source pour terminaux Internet développée communément entre le producteur de puces électroniques et le constructeurs de téléphones mobiles. « La 3D pourrait modifier les modes d’utilisation de nos terminaux nomades et rendre plus immersives les interactions avec ceux-ci. Notre nouveau laboratoire commun puisera dans les compétences de la communauté de recherche d’Oulu dans les interfaces 3D et, avec le temps, posera des bases essentielles aux futures expériences nomades », déclare Rich Green, vice président senior et Chief Technical Officer de Nokia.

L’initiative montre en tout cas à quel point le développement du marché des terminaux mobiles connectés à Internet est stratégique pour les deux acteurs. Intel misant énormément sur la production de puces mobiles communicantes, qu’il tend à sécuriser, tandis que Nokia tente désespérément de s’installer sur le marché des smartphones.

A noter que le nouveau laboratoire travaillera en étroite collaboration avec les Oulu Urban Living Labs qui s’intéressent aux recherches sur les capteurs, les tests et le pilotage technologiques ainsi que les innovations sociales. A noter également que l’Intel and Nokia Joint Innovation Center constitue le 18e laboratoire européen d’Intel. Il vient compléter ceux de Paris (Exascale Computing Research Center) et Sophia Antipolis (Intel Wireless Certification Lab). Si Intel est implanté en Allemagne, Angleterre, Irlande, Belgique, Suisse, Espagne, Pologne et Russie, le Joint Innovation Center est le premier d’Intel à ouvrir ses portes en Finlande.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur