Intel et Nokia s'unissent pour construire la nouvelle ère des usages mobiles

Logiciels

Intel et Nokia annoncent un accord de coopération technologique visant à développer de nouvelles plates-formes matérielles et logicielles combinant puissance informatique et réseaux sans fil.

Le constructeur de terminaux mobiles Nokia et le fabricant de puces électroniques Intel viennent d’annonce un partenariat à long terme. Objectif de l’union : développer une nouvelle classe d’architecture Intel pour les appareils mobiles et les chipsets. L’idée étant de combiner la puissance des ordinateurs aux capacités à très hauts débits des réseaux sans fils de nouvelles générations pour profiter des avantages de la mobilité. Rappelons que, en laboratoire, la 4G ou LTE, offre une bande passante de 165 Mbit/s.

Annoncé lors d’une conférence de presse téléphonique dans l’après-midi, l’accord n’annonce aucun produit en particulier. Il vise simplement à développer une nouvelle plate-forme mobile, aussi bien matérielle que logicielle, qui viendra probablement enrichir les notebooks, netbooks, smartphones et autres MID (Mobile Internet Device) de nouveaux services.

L’idée qui se profile derrière l’annonce est d’offrir aux utilisateurs une solution mobile, plutôt discrète, apportant une connexion permanente et performante pour distribuer les services adéquats nécessaires aux besoins de communication, de travail, de loisirs, d’information…

La partie logicielle s’appuiera notamment sur la plate-forme Linux et les licences open source. Intel est notamment impliqué dans le libre à travers Moblin, un projet animé par la Fondation Linux qui vise à développer une distribution Linux adaptée aux plates-formes mobiles. Nokia, de son côté, développe sa stratégie open source depuis l’acquisition de Symbian qu’il transforme en Fondation pour développer une nouvelle plate-forme, libre et ouverte, donc. Nokia s’appuie également sur Maemo, un système d’exploitation dérivé de Linux qui équipe notamment la Tablet N810 Internet du finlandais.

La collaboration entre les deux industriels passera également par l’adoption de nombreux standards ouverts du marché comme X.org, les produits Mozilla, GStreamer, PulseAudio, Tracker, BlueZ, D-Bus, oFono, ConnMan… L’objectif étant de s’appuyer sur des standards ouvert pour permettre, via le principe d’écosystème, à accélérer l’adoption des nouvelles solutions qui ne manqueront pas d’apparaître sur le marché. Reste à savoir quand?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur