Intel fait défiler de nouveaux Xeon et Itanium

Régulations

Avec Nocoma le Xeon passe en mode 32 et 64 bits ; Prescott se dote d’extensions pour serveurs et stations ; l’Itanium se décline en duo Millington et multi Dinoma ; “double core” Montecino et un Bayshore encore bien discret?

L’annonce d’Intel la plus remarquée au cours du

Spring Intel Developer Forum de San Francisco aura sans doute été l’arrivée du Xeon Nocoma, un processeur qui démarre à 3,6 GHz, mais qui se dote d’extensions 64 bits. Docoma, qui sera disponible pour les assembleurs au cours du deuxième trimestre, disposera d’un ‘cache’ de second niveau de 1Mo, et communiquera en bus frontal à la vitesse de 800 Mhz. Mais surtout, ce nouveau Xeon supportera trois modes opératifs : pur 32 bits, un mode hybride combinaison du 64/32 bits et, bien entendu, un mode “pur 64 bits”. Le Xeon MP recevra, quant à lui, ses extensions technologiques l’an prochain, car Intel souhaite éprouver ces technologies sur les serveurs multiprocesseurs. Quant au Xeon d’entrée de gamme, il se dote d’un modèle à 3,2 Ghz équipé d’un ‘cache’ 2Mo. La nouveau Pentium 4 Prescott est prêt, mais il ne recevra pas ses extensions technologiques avant la fin de l’année. Intel le réservera aux serveurs mono-processeur et aux stations de travail. Deux nouveaux processeurs Itanium, à 1,4 ou 1,6 GHz et ‘cache’ de 3 Mo, ont été plus spécifiquement développés pour des serveurs à architecture bi-processeurs. Ils seront rejoints en 2005 par le processeur Milington, qui, lui-même, précèdera le processeur Dinoma multicore. Le processeur Itanium adoptera, dès 2005, deux noyaux en standard sur le très attendu Montecino. Et là, Intel a révélé un peu plus d’informations sur le chip Bayshore qui accompagnera Montecino, avec une vitesse de bus plus rapide, le support de la mémoire DDR2 (double data rate) et de PCI Express. Montesino sera aussi accompagné de deux nouvelles technologies : Pellston, pour améliorer la fiabilité du ‘cache’ en détectant les erreurs dans les zones mémoires et en fermant le ‘cache’ avant qu’il n’entraîne des perturbations ; Foxton pour améliorer la performance des architectures à processeurs multicore et tirer avantage des unités non exploitées en approche “multithread”. Enfin, Intel projette de rendre les plates-formes de coût de Xeon et d’Itanium identiques, ce qui permettra de proposer les mêmes coûts d’extensions et de périphériques sur les deux architectures.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur