Intel fait le ménage: 1.000 directeurs à la porte !

Cloud

Le président du fondeur épingle la lenteur et l’inefficacité des prises de décisions dans l’entreprise

Confronté à la concurrence grandissante d’AMD, en quête d’économies et de stratégie, Intel cherche un second souffle. Et restructure pour y parvenir. Après avoir céder certaines activités “non stratégiques” (comme la division puces télécoms), le groupe s’attaque aujourd’hui à son organisation.

Et ça fait mal! Dans un note interne, le président du premier fondeur de la planète, Paul Otellini se plaint de “la lenteur et l’inefficacité des prises de décisions” dans l’entreprise. Conséquence: 1.000 postes de management ou de gestion pourrait être purement et simplement supprimés dans le monde. Et d’ajouter: “Au cours des cinq dernières années chez Intel, le nombre de directeurs s’est développé plus rapidement que le reste des employés. Nos analyses ont prouvé que nous avons trop de hiérarchie pour être efficaces.” “Maintenant, nous devons nous adapter au futur de notre industrie. La concurrence s’intensifiera à travers nos produits. Notre objectif, et notre destin, est le renouveau d’Intel et nous avons les moyens et le temps de le faire, ce qui nous assurera de rester le numéro 1”. Ces licenciements ont été confirmés ce jeudi par un porte-parole du groupe. Ils devraient être détaillés lors de la publication des résultats le 19 juillet. Il s’agira du plan important plan social réalisé en quatre ans par la société qui compte 100.000 salariés. L’objectif est d’économiser 1 milliard de dollars dès cette année. Intel cherche à rassurer les investisseurs, l’action a perdu 20% cette année, mais ces derniers tablent sur un dégraissage bien plus important…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur