Intel gagne encore des points sur le marché des processeurs face à AMD

Cloud

Le bug qui a affecté les nouveaux Sandy Bridge n’a visiblement pas affecté les résultats d’Intel qui a gagné 2 points en un an sur le marché des puces micro-processeurs.

Rien n’y fait. Intel reste indétrônable sur le marché des microprocesseurs. Au premier trimestre 2011, le géant de Santa Clara occupe 82,6 % des ventes de puces électroniques, selon les calculs de IHS iSuppli. Un résultat en hausse, en termes de revenus, de 2 points par rapport à il y a un an, et de 1,6 point par rapport au 4e trimestre 2010. Une belle performance sur un marché en progression globale de 20 %. Les défauts de conception des chipset qui affectent les performances des processeurs Core ix «Sandy Bridge», au point qu’Intel avait lancé un programme de rappel des machines concernées, n’a visiblement pas eu d’impact conséquent sur la bonne marche des affaires de l’entreprise de Paul Otellini. Environ 8 millions de chipset étaient concernés, rappelle l’analyste, qui estime que, pour Intel, cela « n’a même pas provoqué une égratignure ».

Conséquence, son concurrent direct AMD est le premier à subir la bonne réaction du marché face aux produits Intel. L’entreprise de Sunnyvale voit ses parts, toujours en termes de chiffre d’affaires, descendre à 10,1 % début 2011 contre 11,8 % début 2010. Soit une chute de 1,7 point annuelle et 0,8 points depuis la fin 2010. L’arrivée des APU (Accelerated Processing Unit) qui combinent unités de calcul (CPU) et moteur graphique (GPU) sur le même bloc de silicium, et les nouvelles générations surpuissantes d’Opteron, n’ouront donc permis à AMD qu’à maintenir ses positions. L’arrivée des APU Llano qudri coeur suffira-t-elle à changer la donne?

Le reste du marché analysé, qui comprend les puces sous architectures X86 essentiellement mais aussi RISC et ARM, voit lui aussi ses parts légèrement baisser. De 0,3 point en un an pour se fixer à 7,3 % en début d’année mais de 0,9 points par rapport à la fin de l’année qui affichait 8,2 %. Une période où les bonnes ventes de tablettes et smartphones, quasiment tous motorisés par des puces ARM, ont permis à cette catégorie de hausser ses parts de marché. Néanmoins, Intel compte bien imposer ses Atom, notamment Oak Trail, aux constructeurs de tablettes. Il restera cependant à vérifier l’accueil des fabricants de terminaux mobiles face à l’offre d’Intel pour le reste de l’année.

Marché des processeurs au premier trimestre 2011
D'une année sur l'autre, le marché bouge peu avec Intel qui se maintient au delà des 80%.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur