Intel IDF: le design des PC du futur

Régulations

L’IDF de printemps 2006 aura été l’occasion de découvrir les ‘firm factor’ d’Intel, les maquettes de PC que le fondeur propose aux fabricants et qui préfigurent les PC du futur

San Francisco – Au premier abord, il s’agit d’un téléviseur écran plat classique, encadré par deux hauts parleurs, et posé sur un pied (

photo 1). Il est à la norme ViiV, ce qui surprend pour un simple téléviseur, mais pas pour Intel. Seule concession visible à l’informatique, un clavier sans fil posé sous l’écran à côté de la souris. Première surprise de taille, l’écran se détache de sa base. Tout en regardant une vidéo ou un programme TV, on peut donc se déplacer dans la maison. Certes le son est d’une qualité moindre, mais c’est déjà sympathique. Seconde surprise, la présence de deux ‘ergots’ à la base de l’écran. On peut le poser à plat, puis l’incliner jusqu’à la verticale, sa ‘base’ restant au sol. Plus fort encore, ces ‘ergots’ sont placés sur des rails. L’écran peut alors glisser vers l’arrière, et l’on découvre… un pad pour piloter la souris et un clavier très classique. Totalement repoussé vers l’arrière, le téléviseur se révèle donc être un ‘laptop‘, un PC portable aux formes classiques ! Avec ce design novateur, Intel vient confirmer avec brio la convergence entre le PC et la console multimédia de salon. Et en particulier pour ceux qui ne l’avaient pas compris, que l’avenir est dans le mobile ‘Media Center‘. Autre ‘firm facteur‘ révélé, moins original mais tout aussi sympathique, un PC ‘laptop‘ dont l’écran est relié à l’UC via un bras qui part de la base et se termine au centre de l’arrière de l’écran. Celui-ci se déploie d’abord traditionnellement, en restant fixé à sa base comme sur tout portable (photo 2). Il peut ensuite pivoter sur son bras, et celui-ci peut avancer sur le clavier. Pour quel usage ? D’abord pour approcher l’écran de l’utilisateur. Ensuite pour transformer le portable en station de ‘visionnage’ multimédia. Mais surtout Intel vise en priorité le nomade avec cette fonctionnalité intéressante pour le voyageur dans les moyens de transport. Le problème que reconnaîtront tous les voyageurs qui utilisent leur portable durant leurs déplacements, c’est l’espace sur la tablette entre l’utilisateur et le dossier du voyageur placé devant lui. Avec ce concept, l’UC reste sur la tablette, et l’écran peut s’avancer sans être bloqué par ce dossier, surtout lorsque le voyageur placé devant incline son dossier vers l’arrière ! Et puis, en simple configuration multimédia, le portable se transforme en écran de visualisation surélevé et inclinable sur un axe horizontal. Mais les designers d’Intel se sont surtout lâchés sur la technologie ViiV. De toute évidence, le multimédia de loisir les inspire ! Cette technologie a d’ailleurs de quoi éveiller l’imagination, car au delà du design somme toute relativement classique du PC ViiV, hormis sa miniaturisation, son ‘techno système’, en partie basé sur la visualisation des données et sur la connexion sans fil, se prête à la multiplication des concepts associés. A l’exemple de cet écran au format A5 (photo 3), piloté par la station ViiV qui lui fournit la vidéo, l’audio,les photos ou même la musique à diffuser en nomade dans la maison. Un concept d’accessoire qu devrait rapidement séduire les utilisateurs d’un PC ViiV. Autre concept autour de ViiV, encore un écran mobile, encore plus petit, mais qui cache dans son dos un mini clavier en deux parties (photo 4). La plus large se glisse par le bas et propose un clavier alpha complet dont la taille des touches ne surprendra pas les utilisateurs de Smartphones. La partie haute, beaucoup plus réduite, propose des touches pour piloter les principales fonctions d’un terminal multimédia. A la différence du précédent, celui-ci dispose donc de capacités de communiquer des informations et de saisir des données. Sur Internet par exemple ? On ne sera pas surpris de voir Intel y glisser sa dernière puce Wi-Fi et Wimax avec des capacités de téléphonies en VoIP ! Ne cherchez pas ces appareils dans le commerce, il s’agit de ‘maquettes’ qu’Intel crée pour inspirer l’industrie. Comme pour les ‘concept car‘ de l’automobile, au mieux vous les verrez dans les catalogues des fabricants vers la fin de l’année (le passage du concept à la production de série est plus court dans l’informatique que dans l’automobile), au pire vous ne les verrez jamais !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur