Intel IDF: ‘L’entreprise du futur’

Régulations

Même si Intel n’est pas l’acteur unique du marché de l’informatique, sa vision de ‘l’entreprise du futur’ mérite examen?

San Francisco. – La technologie en elle-même n’est rien si elle ne trouve pas d’application dans notre quotidien, qu’il soit professionnel ou familial. Intel, comme la majorité des grands acteurs de ce marché, l’a bien compris, qui s’engage à concevoir ”

des solutions holistiques pour apporter de la valeur à l’utilisateur final“, affirme Raj Yavatkar, directeur du ‘Systems technology lab’ d’Intel. Il s’agit d’identifier les difficultés et modèles d’usage des utilisateurs et IT afin de définir des priorités dans l’agenda de recherche du fondeur. Comme par exemple l’efficacité dans la gestion de l’énergie, la partition et la virtualisation, l’évolutivité de l’entreprise, sa sécurité, et les nouvelles architectures des plates-formes. L’entreprise du futur devra gérer avec agilité son IT, gérer aussi sa complexité et fournir de la “satisfaction par Watt“, une nouvelle expression qui demande à être affinée. Raj Yavatkar évoque ainsi l’EESA (Energy Efficient System Architecture), une collection de technologies et d’architectures éprouvées qui, réunies et travaillant ensemble, vont singulièrement augmenter les performances au Watt des ‘firm factor’ (modèles de plates-formes) de taille de plus en plus réduite aux serveurs. EESA va influencer les coûts de l’énergie, réduire les coûts de rafraîchissement des ‘data center’ et améliorer la gestion de l’espace sur ces derniers avec des plates-formes systèmes optimisées pour la performance par Watt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur