Pour gérer vos consentements :

Intel investit dans la recherche sur l’informatique quantique

De plus en plus de sociétés s’intéressent à l’informatique quantique et plus encore à la création d’un ordinateur quantique. Google et IBM sont très en pointe sur ce sujet qui nécessite beaucoup de recherches. Il faudra compter avec un autre acteur, Intel qui vient d’annoncer un plan de 50 millions de dollars sur 10 ans dans ce domaine.

Concrètement, le fondeur de Santa Clara s’est associé avec l’université de technologie de Delft en Hollande pour cette initiative. L’établissement universitaire dispose d’une structure, QuTech, l’institut de recherche quantique, fondée avec un groupe de chercheurs indépendants, TNO.

Retrouvez notre infographie sur comprendre l’ordinateur quantique

Dans ce projet, Intel promet de collaborer activement en détachant des ressources d’ingénierie issues de ses laboratoires de recherches. Pour la firme américaine, « l’informatique quantique est un domaine de recherche que nous explorons, car elle a le potentiel pour augmenter les performances des supercalculateurs de demain ». Nonobstant, les champs d’action de ce type d’ordinateur sont vastes, « l’analyse financière complexe, la découverte de nouveaux médicaments, etc.», poursuit Intel.

Un chemin long et une nécessaire coopération

Reste que le chemin est long pour aboutir à la réalisation d’un ordinateur quantique. Il existe plusieurs barrières pour sa construction. Dans un article en mai dernier, un chercheur de l’Inria, Mazyar Mirrahimi, dressait l’état de l’art et les difficultés rencontrés pour arriver à un ordinateur quantique. Pourtant des avancées sont réalisées assez régulièrement par les chercheurs d’IBM ou de Google, notamment dans la résolution d’erreurs sur les qubits.

Si Intel s’attend à faire des progrès avec son projet, Mike Mayberry, vice-président et directeur des labs d’Intel reste pragmatique, « un ordinateur quantique pleinement fonctionnel peut être envisagé d’ici 12 ans ». De même, il ne pense pas « qu’une seule société ou organisation sera en mesure de faire cavalier seule dans l’informatique quantique ». « Cela passera par des partenariats et des collaborations industrielles pour résoudre des questions techniquement complexe », conclut-il.

A lire aussi :

Une première dans l’intelligence artificielle « quantique » ?
Ordinateur quantique : Microsoft et Alcatel-Lucent sont-ils sur la bonne piste ?

Crédit Photo : Welcomia-Shutterstock

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

2 jours ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

3 jours ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

3 jours ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

3 jours ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

3 jours ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

3 jours ago