Intel investit le marché des ultra-portables

Cloud

Intel devrait dévoiler une nouvelle génération de processeurs Core i5 et i3 plus puissant que les Atom pour alimenter le marché en hausse des ordinateur ultra-portables.

Intel s’apprête à enrichir sa gamme de processeur i5 et i3 d’une nouvelle puce destinée aux ultra-portables. Une information livrée par ComputerWorld , en écho à la présentation d’une roadmap d’Intel à la presse américaine la semaine dernière.

Selon notre confrère, la future puce se situera entre l’Atom et les actuels Core i5/i3 en termes de puissance. Mais Intel s’est apparemment refusé à toute précision concernant les caractéristiques techniques du futur processeur.

Rappelons que les ordinateurs dit ultra-portables adoptent un format proche du netbook (écran 12 pouces environ) mais bénéficie d’une architecture matérielle plus puissante, laquelle permet notamment de supporter des applications lourdes et d’afficher des vidéos en haute définition de manière fluide. Une fonctionnalité que les netbooks équipés du seul Atom peinent à réaliser (d’où le recours des constructeurs à l’offre ION de Nvidia, par exemple le Samsung N510 ). Mais leur prix est évidemment plus élevé que les 300 à 400 euros habituellement appliqués aux netbooks.

Les machines construites autour de la future puce devraient arriver sur le marché à partir du second semestre. Le processeur devrait être gravé en 32 nanomètres et intégrer un processeur graphique en plus du contrôleur mémoire, ce qui laisse espérer une optimisation significative de la consommation énergétique visant à décupler l’autonomie du PC tout en offrant des performances applicatives à la hauteur des besoins.

La présentation du calendrier des processeurs d’Intel arrive alors que AMD s’apprête à faire une nouvelle annonce dans sa stratégie Vision, notamment en direction des portables. D’autre part, AMD travaille à finaliser Ontario, nom de code d’une une puce destinée aux netbooks qui, propre à la stratégie Fusion, intégrera CPU et GPU sur la même pièce de silicium à une consommation ultra basse (1 watt). Intel devra également composer avec un nouveau concurrent sur le marché de l’ultra mobilité. L’architecture ARM pourrait suplanter les processeur x86 dès 2013.

A l’heure où émerge le débat sur le risque que ferait peser l’iPad sur le marché de netbooks, celui des ultra-portables a visiblement de l’avenir. Selon iSuppli, le marché des portables ultra fins devrait quasiment doubler en 2010 passant de 7,5 millions en 2009 à 14,5 millions d’unité cette année pour un total de plus de 209 millions de portables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur