Intel lance les unités SSD 710 en SATA MLC pour datacenter

DatacentersRéseaux

Intel confirme sa forte implication dans le développement de mémoires flash pour systèmes informatiques et datacenters, avec une série 710 MLC moins coûteuse mais à “haute résistance”

Le marché des “disques mémoire flash” dits SSD (solid state drive) reste très prometteur – et pas seulement sur les PC portables. Beaucoup de responsables IT considèrent leur prix encore élevé. Mais certaines utilisations fortement consommatrices d’E/S nécessitent des temps de réponse rapides. Le surcoût est alors justifié.
Intel fait partie de la dizaine de fabricants de SSD dans le monde. Après l’annonce en mars dernier d’une série 320 en technologie SLC, (cf. notre article: ‘Intel livre des SSD de 660 Go‘), voici l’annonce, ce 15 septembre, d’une nouvelle série moins onéreuse, puisque en technologie MLC, moins endurante, mais “renforcée”.

Intel SSD série 710 pour datacenter
Intel SSD série 710 pour datacenter

Ces nouvelles unités SSD série 710 bénéficient de la technologie High-Endurance; elles apportent une “résistance et des performances extrêmes, synonymes de fiabilité, de rendement électrique et de valeur“, explique Intel.

Il s’agit d’unités au format SAT avec technologie Multi-level cell (MLC) dite “High-Endurance” (HET). Ces unités exploitent de la mémoire flash NAND 25 nano-mètres (nm) MLC et se déclinent en trois capacités : 100, 200 et 300 Go.
Intel précise que leur qualité de fabrication permet d’assurer une résistance équivalente à celle des SSD SLC (Single-Cell Level), mais “avec rapport qualité/prix MLC pour un stockage optimal en datacenter“.
Le fait est que ces unités vont remplacer les SSD X25-E (Extreme), lesquelles reposaient sur la mémoire flash NAND SLC (Single-Level Cell), plus chères mais “extrèmement fiables“.

La cible d’utilisation, selon Intel: ce sont les datacenters, les services financiers, l’informatique embarquée, les portails Internet, les moteurs de recherche et les applications de stockage et de desserte serveur, “mais pour un meilleur rapport qualité/prix“.

Rob Crooke, vice-président d’Intel chargé de la division “Non-Volatile Memory Solutions” explique: « Grâce à la technologie High Endurance qui se fonde sur de la mémoire flash NAND MLC 25 nm, ces unités de stockage SSD Intel série 710 assurent (…) une extrême résistance. (…) Cette dernière-née de nos familles d’unités SSD offre plus de 30 fois l’endurance en écriture de nos produits MLC actuels, avec des gains de performance et de nouvelles fonctions, comme la protection contre la perte de données et des zones NAND en surplus pour renforcer la fiabilité. »

A leur mise en place, elles atteignent, en écriture, une endurance jusqu’à 1,1 peta-octets (Po). Les performances d’écriture en mode aléatoire atteignent jusqu’à 2 700 opérations d’E/S par seconde (IOPS) et des performances 4K en lecture aléatoire jusqu’à 38 500 IOPS sur toute l’étendue du support. “Ceci en en fait des substituts parfaitement adaptés pour remplacer une unité SSD SLC ou bien plusieurs disques durs de qualité « grands comptes ».

Intel SSD série 710, en MLC, pour datacenter
Intel SSD série 710, en MLC, pour datacenter

Une réduction des coûts d’énergie
En cas de coupure de courant, la protection est renforcée contre la perte de données en cas de coupure de courant, une sécurité des données renforcée grâce à de la mémoire flash NAND en surplus.
Les données sont chiffrées, grâce à l’algoritme AES (Advanced Encryption Standard) sur clé de 128 bits; un capteur interne assure le suivi et la journalisation des températures.
Elles sont positionnées pour un usage intensif en écriture. L’utilisateur peut les sur-provisionner, ce qui permet d’atteindre jusqu’à 80 % de gains d’endurance en écriture.

Les améliorations apportées au micrologiciel également sur des techniques optimisées d’évitement des erreurs, des algorithmes de réduction de l’amplification en écriture et une “gestion des erreurs au niveau du système qui interviennent au-delà des standards ECC (Error correction code)”.

Ces unités SSD Intel série 710 sont tarifées, par lot de mille, à 649 dollars en 100 Go, à 1.289 dollars en 200 Go et à 1 929 USD en 300 Go. Elles sont garanties 3 ans.

Cisco l’adopte, tout comme Hitachi
David Lawler, vice-président de Cisco, responsable de la gestion des produits, explique : « (…) Les services informatiques manquent aujourd’hui plus souvent de mémoire de masse et, outre une grande capacité et des performances, ont besoin d’une plus forte densité mémoire. Le serveur Cisco UCS B230 M2 offre ainsi la capacité mémoire de la plus haute densité et c’est l’un des ordinateurs biprocesseurs de demi-hauteur de plus haute densité équipé du processeur Intel Xeon E7-2800″.

Cisco proposera, cet automne, les unités SSD Intel 710 pour augmenter la capacité de stockage de l’USC B230 avec deux mémoires de masse de 100 Go chacune et jusqu’à 300 Go chacune.
Il y a quelques semaines, Hitachi avait également communiqué sur ce choix de la technologie MLC “renforcée”. (cf . article mentionné ci-dessous)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur