Intel: le 3è trimestre montre une reprise du marché informatique

Logiciels

Les ventes d’ordinateurs ne se portent pas si mal. Les chiffres d’Intel (3è trim. fiscal)  sont meilleurs que prévus

Les résultats du 3è trimestre fiscal d’Intel affichent des signes encourageants de reprise. .

Le chiffre d’affaires s’est établi à 9,4 milliards de dollars, “soit la progression la plus forte entre un second et un troisième trimestre en plus de 30 ans“, souligne de communiqué publié ce 14 octobre. Autre traduction: les ventes du 2è trimestre ont été particulièrement faibles!

La marge brute, à 38% du CA, gagne 7 points par rapport au trimestre précédent. Le bénéfice brut est de 2,6 milliards et le résultat net frise les deux milliards avec 1,9 milliard.

Commentaire de Paul Otellini, p-dg:

« Les bons résultats que nous enregistrons pour ce troisième trimestre soulignent l’importante cruciale de l’informatique dans nos sociétés et attestent du rôle que joue l’innovation technologique comme tremplin de la reprise économique. Alliée à la prééminence de nos produits, cette montée en puissance malgré la conjoncture actuelle nous donne toute confiance dans nos perspectives. Or, avec notre futur procédé de gravure en 32 nm, ces perspectives sont une nouvelle vague d’innovations, des processeurs Xeon pour serveurs et leur puissance aux performances extrêmes des processeurs Intel Core et jusqu’aux processeurs Intel Atom basse consommation. »

Parmi les fortes progressions figurent les “livraisons records de microprocesseurs et de ‘chipsets’ en nombre d’unités, ainsi que le boom d’activité du ‘Mobility Group’ (+19 %), ou encore la poussée des ventes des processeurs Atom (+15%) par rapport au trimestre précédent.

Perspectives positives

Pour le trimestre en cours (le 4è, fiscal), Intel anticipe déjà une croissance de +7% par rapport au 3è trimestre écoulé, soit un chiffre d’affaires dépassant les 10 milliards de dollars (10,1).

Mais Intel avertit que “ces perspectives ne tiennent pas compte des effets susceptibles de découler des éventuels rapprochements et désinvestissements qui seraient intervenus après le 12 octobre“. Simple précaution formelle ou pré-annonce?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur