Intel compte renouer avec la loi de Moore après le passage difficile à 10 nm

ComposantsPoste de travail
intel-7-nm

Intel réaffirme son intention de livrer ses premières puces 7 nm en 2021. Mais évoque désormais l’échéance de la fin d’année.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le 7 nm ? Chez Intel, ce sera pour 2021.

En marge de ses résultats trimestriels*, le patron du groupe américain a affirmé avoir retenu la « leçon » du 10 nm.

Intel a atteint ce cap avec un net retard sur le calendrier initial. Six ans en l’occurrence après le passage à 14 nm.

Ses premières puces 10 nm sont officiellement commercialisées depuis début août. Il s’agit des Core Ice Lake, destinées aux appareils mobiles, avec jusqu’à 4 cœurs physiques. On les trouve notamment sur le dernier Dell XPS 13 et sur la Surface Pro 7.

Les FPGA Agilex, livrés depuis début septembre, sont eux aussi gravés en 10 nm.

Dans la gamme 7 nm, le produit inaugural sera un GPU pour serveurs. Il est désormais question de le lancer au 4e trimestre 2021.
À partir de là, la cadence, affirme Intel, se « resynchronisera » avec la loi de Moore. On pourra compter sur un nouveau process de gravure tous les deux ans à deux ans et demi.

Du côté d’AMD, on est passé à 7 nm avec l’architecture Zen 2, sur laquelle reposent les puces Ryzen de 3e génération, lancées en juillet.

* À 19,2 milliards de dollars, le chiffre d’affaires est stable d’une année sur l’autre. Le segment Client Computing Group reste le principal pourvoyeur de revenus, à 9,7 milliards de dollars (- 5 %). Le Data Center Group est en progression : + 6 %, à 6,4 milliards de dollars.

Photo d’illustration © Intel

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur