Intel: marketing et… smart WC dictent-ils les nominations ?

Cloud

Intel vient de nommer quatre nouveaux vice-présidents. Le message est marketing, mais vise aussi Pat Gelsinger, le patron de la division Processeurs

Le jeu des nominations internes reflète souvent l’évolution des stratégies d’entreprises. Quel message peut-on tirer des quatre toutes récentes nominations de ‘top-managers’ chez Intel à des postes de VP (

vice-président, ou directeur général de division)? Le premier message, avec les nominations d’Anand Chandrasekher et Eric Kim issus des services ventes et marketing du groupe, est très nettement tourné vers le marketing. Eric Kim crée le poste de CMO (Chief Marketing Officer), et Anand Chandrasekher rejoint la tête du Mobility Group, déjà occupé par un troisième élu, Bruce Sewell. Intel a pris la mesure du succès de Centrino, le concept de technologies associées aux ordinateurs portables. La technologie en elle-même associe trois éléments, un processeur Pentium basse consommation, un chipset et une puce Wi-Fi. Associée à une campagne marketing monstre, elle a permis à Intel de conquérir plus de 80% du marché des portables. La quatrième nomination pourrait bien être encore une fois un message fort. Justin Rattnet est en effet ‘senior fellow‘ (un ‘vieux’ compagnon de route) d’Intel, spécialiste du multi-core, et il occupera désormais le poste de CTO (Chief Technology Officer). Un message à Pat Gelsinger, le patron de la division processeurs, celle là même qui subit quelques revers ces derniers temps, dont l’avance technologique et les parts de marchés que grignote l’éternel concurrent AMD. Mais aussi la multiplication des retards. Pat Gelsinger conserverait la confiance de son conseil d’administration. “Avec ces nouvelles élections et promotions, nous reconnaissons qu’ils ont joué des rôles extrêmement importants pour aider Intel à atteindre ses prochains niveaux de succès“, a-t-il déclaré. Soit ! Mais la nomination de Justin Rattnet pourrait aussi signifier le retour de l’arrière garde technologique, des ingénieurs qui ont fait Intel et sa culture, mais qui depuis quelques temps semblaient relégués au second plan, après la mise en sommeil de ses fondateurs et la prise de pouvoir des hommes du marketing et des ventes. La nomination de Justin Rattnet, c’est aussi accessoirement la victoire des ‘toilettes intelligentes‘ ! Le nouveau CTO a en effet proposé il y a un an de créer un composant à 100 c?urs (hundred-core) à placer dans les toilettes et capable d’analyser des échantillons. L’annonce de sa nomination n’a probablement qu’un lien très lointain avec ce projet?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur