Intel Meego prêt pour le marché des tablettes

CloudTablettes

Les premières tablettes tactiles sous l’OS Meego devraient voir le jour prochainement. A condition de trouver les partenaires prêts à se lancer sur un marché déjà très fragmenté.

Le marché des tablettes va devoir composer avec un nouveau concurrent. Après l’iPad sous iOS, Android adopté en premier lieu par Samsung sur sa Galaxy Tab et suivi par Cisco (pour la Cius), Motorola (Xoom), Archos mais aussi chez Acer et Asus qui penchent également pour Windows 7, sans oublier la PlayBook de RIM/Blackberry et l’arrivée probable de solutions WebOS chez HP, Intel pourrait à son tour entrer dans la danse.

Notre confrère américain ComputerWorld croit savoir que les tablettes et netbook sous architecture x86 qui adopteront MeeGo, le système d’exploitation construit autour d’un noyau Linux fruit d’un partenariat entre Santa Clara et Nokia, arriveront sur le marché au cours du second trimestre. Pour l’heure, aucune tablette ne bénéficie de Meego, actuellement disponible en version 1.1 uniquement sur les terminaux N900 de Nokia. La version 1.2 est attendue pour avril prochain (en release candidate). Elle pourrait effectivement signer le début de la commercialisation des premières solutions matérielles mobiles.

Qui veut de Meego?

Meego est un OS multitâche et multi-plateformes qui s’adapte aux différents terminaux mobiles, du smartphone type N900 à la tablette en passant par le netbook, voire le notebook. Dans ce cadre, il se place en concurrent direct d’Android, solution multi-plateformes et multi-écrans également (alors que iOS reste cantonné aux produits d’Apple sous architecture ARM). C’est justement pour Intel un moyen de répondre à l’avancée des solutions ARM (adoptées par des constructeurs de puces tels que Qualcomm, Nvidia, STMicroelectronics…) dans l’univers des tablettes et smartphones et une occasion pour le fondeur de Santa Clara d’élargir le marché de l’Atom, son processeur à faible consommation (notons que celui-ci est également en mesure d’accueillir Android).

Reste que, Intel n’étant pas un constructeur de PC, et encore moins de tablettes, il lui faudra convaincre des partenaires de poids pour imposer sa solution. Nokia pourrait se lancer dans la bataille mais a probablement fort à faire avec ses terminaux mobile (et si tant est que le constructeur ne soit pas échaudé par son netbook Booklet 3G qui manque, en France du moins, de visibilité). Asus et Acer se sont certes intéressés à Meego mais leurs développement semblent se concentrer actuellement sur Android et Windows 7. Un troisième système serait difficile à gérer tant que le marché n’a pas fait ses preuves.

Meego en route pour le marché automobile

A défaut des tablettes, Meego pourrait trouver son avenir dans les systèmes embarqués, notamment dans le secteur automobile. Le consortium Genivi Alliance (qui réunit notamment General Motors et BMW) a annoncé vouloir adopter Meego pour équiper en standard ses système de divertissement embarqués dans les véhicules. Avec ou sans Atom?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur