Intel-Micron investissent dans les nanotechnologies flash

Réseaux

IM Flash Technologies, la ‘venture’ entre Intel et Micron sur les mémoires flash, a investi dans Nanosys, une start-up de recherche sur les nanotechnologies

La société californienne Nanosys, une start-up basée à Palo Alto, développe de la R&D (

recherche et développement) sur le design microscopique de nanotubes, une nanotechnologie qui pourrait être utilisée dans le futur pour augmenter les capacités des mémoires NAND flash.

Depuis la démonstration planétaire de l’intérêt de ces mémoires par Apple sur son baladeur numérique iPod, les géants des semi-conducteurs cherchent à investir la place.

Surtout que l’évolution des environnements informatique, et l’arrivée de Vista (le futur système d’exploitation de Microsoft), qui font appel à de plus en plus de ressources pour gérer leur inévitable lourdeur, rend particulièrement intéressante la présence de mémoire flash sur le PC, qu’il s’agisse d’accélérer le démarrage de l’OS ou des temps d’accès sur les disques durs.

Dès 2007, les premiers disques durs hybrides ? qui associent les plateaux classiques à un ‘buffer’ (mémoire cache) flash de 64 ou 128 Mo ? devraient faire leur apparition. Les gains apportés par cette technologie sont sensibles, réduction de l’ouverture du système à quelques secondes, accélération des temps d’accès via le buffer, réduction des accès aux disques (durée de vie du disque dur), réduction de la consommation.

La prochaine étape devrait être des disques durs solides, c’est-à-dire sans mécanique car composés exclusivement de mémoires flash?

Encore faut-il que l’industrie réduise sensiblement ses coûts ! D’où les investissements de Samsung, le leader mondial, la construction d’une nouvelle unité de production au Japon par Toshiba, ou la ‘joint venture’ IM Flash Technologies entre Intel et Micron.

Mais dans les process industriels, il faut aussi regarder plus loin ! La prochaine rupture technologique ? l’intégration des mémoires flash dans des produits divers n’est qu’une exploitation des technologies actuelles ? portera sur la densité des mémoires, et pour cela la R&D s’impose.

C’est à ce titre qu’il faut mesurer la R&D de Nanosys, qui devrait permettre de placer plus de mémoire sur un composant et donc de réduire sensiblement de coût par Mo, et donc l’importance stratégique pour IM Flash Technologies d’un investissement dans la start-up.

Si l’objectif technologique de Nanosys est atteint, nous pourrions en particulier voir apparaître des ordinateurs portables d’une taille et d’un poids encore plus réduits, dont le stockage des données serait fourni exclusivement par des mémoires non volatiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur