Intel : nouveaux processeurs, avec performances au watt

Régulations

Comme attendu, Paul Otellini a ouvert les conférences IDF en révélant des détails sur les prochains processeurs d’Intel. La performance au watt marque-t-elle l’avénement d’une nouvelle “culture”?

Intel annonce pour le second semestre 2006,

Merom en 5 watts pour les ordinateurs portables, Conroe en 65 watts pour les ordinateurs de bureau, et Woodcrest en 80 watts pour les serveurs. Tous trois seront fabriqués en technologie à 65 nanomètres. Centrino représentera 36% de l’activité d’Intel en 2005, et récemment aux Etats-Unis les ventes d’ordinateurs portables ont dépassé les ventes d’ordinateurs de bureau sur le marché de détail. “C’est parce qu’Intel a donné aux gens ce qu’ils voulaient“, a affirmé Paul Otellini. En revanche, une information -décevante pour beaucoup- vient contredire le discours du patron d’Intel. Le marché attendait un Pentium M sur les ordinateurs de bureau. Or, ce n’est pas le cas. Intel a-t-il écouté “les gens“?… Ce qui surprend dans le discours d’Intel -et pourrait marquer un changement culturel déjà engagé avec les processeurs Banias, Dothan et Yonah attendus pour la fin de l’année- c’est la notion de ‘performances au watt‘. Yonah par exemple fournira des performances deux fois supérieures à celles de Dothan, pour la même consommation d’énergie. Sur cette base, Merom fournira trois fois plus de performances au watt, et Conroe cinq fois plus. Quant à la technologie à 65 nanomètres, elle devrait dépasser, en volume, les ventes des modèles à technologie 90 nm dès le troisième trimestre 2006. Et pour optimiser le tout, Intel disposera de deux architectures, Netburst et Mobile. Sur les machines, le principal gain se mesurera à la taille des ventilateurs, la réduction de consommation étant synonyme de réduction de chaleur. Enfin, Paul Otellini a terminé son introduction sur une prospective à moyen terme : Intel fournira du demi-watt avant la fin de la décennie. Et suffisamment de ‘terraflops’ (nombre de millions d’instructions à la seconde) pour simuler le cerveau d’une abeille. Le ‘brain bee‘, nouvelle unité de mesure chez Intel ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur