Intel pourrait réduire ses effectifs de 10%

Cloud

Ce mardi, le pdg d’Intel, Paul Ortelini pourrait annoncer la décision de mesures drastiques, dont il est question depuis plusieurs mois déjà

Intel corp. a prévenu depuis avril dernier: il va falloir réduire les charges. Ce mardi 5 septembre, les analystes s’attendent à une annonce sur des réductions d’effectifs. Elles pourraient toucher jusqu’à 10% des effectifs actuels, soit près de 10.000 postes dans le monde.

En avril dernier, le numéro un des processeurs avait alerté les milieux financiers: “Il faudra prendre des mesures importantes dans les mois qui viennent afin de conserver le niveau de rentabilité du groupe“, avait alors affirmé le p-dg.

En juillet dernier, il avait été annoncé le départ de près de 1.000 cadres dirigeants. Cette fois encore, il va être, à nouveau, question de “coupes sombres“.

Le fondeur doit faire face depuis quelques trimestres à une situation nouvelle pour lui, son concurrent et challenger AMD ne cesse de lui grignoter des parts de marchés, sur les PC, mais surtout sur les serveurs. Il n’y a guère que le portable qui soit à l’abri, grâce à la stratégie de plate-forme ‘Centrino‘ qu’Intel voudrait bien reproduire sur le ‘desktop’ avec VPro et le grand-public avec ViiV.

Intel s’est donc lancé dans une politique de restructuration de grande ampleur, cédant des activités que l’on pensait stratégiques, comme les processeurs pour PDA et autres appareils de poches XScale.

Les spéculations vont bon train, Paul Otellini pourrait dès ce mardi annoncer un plan de suppression de postes d’envergure, qui pourrait porter sur 10 % des effectifs du géant des processeurs, soit environ 10.000 postes?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur