Intel qui rit, AMD qui pleure

Cloud

Le grand concurrent d’Intel est encore dans le rouge k

Les difficultés d’AMD (Advanced Micro Devices) continuent. Le deuxième fondeur de la planète affiche un troisième trimestre dans le rouge alors que son grand concurrent Intel a fait état de résultats record. C’est le quatrième trimestre consécutif de perte pour l’entreprise.

AMD enregistre une perte de 396 millions de dollars, soit 71 cents par titre, contre un bénéfice net de 136 millions de dollars, ou 27 cents/action un an plus tôt et une perte de 600 millions au deuxième trimestre 2007. Ce résultat comprend une provision pour charges de 22 cents.

Sur les 9 premiers mois de 2007, la perte nette d’AMD atteint 1,6 milliard de dollars.

Le groupe américain explique cette mauvaise performance par une hausse de ses coûts liée à l’acquisition du groupe ATI (charge de 120 millions de dollars) ainsi que des dépréciations d’actifs et des coûts liés aux suppressions d’emplois.

Et de souligner la hausse de son chiffre d’affaires qui atteint 1,63 milliard de dollars, contre 1,33 milliard un an auparavant, soit une progression de 23%.

Les ventes de microprocesseurs, en volume, ont en effet augmenté de 16%, dont 41% de hausse pour les microprocesseurs destinés aux ordinateurs portables.

Autre bonne nouvelle, sa marge s’est redressée à 41%, meilleure que les 33% de marge un trimestre plus tôt.

“Nous sommes encouragés par les progrès du trimestre, avec une amélioration de la marge de 8 points, une forte hausse du chiffre d’affaires, ainsi qu’une division par deux de la perte opérationnelle”, commente le directeur financier Robert Rivet, cité par le communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur