Intel reprend sa place chez Google

Régulations

Chipset gratuit contre processeur, le deal d’Intel pour écarter AMD des
centaines de milliers de serveurs de Google

Intel était le fournisseur historique des CPU de Google jusqu’à ce qu’un certain AMD, l’éternel challenger du géant des semi-conducteurs, ne vienne bouleverser l’ordre établi en passant un deal en mars 2006 pour équiper les serveurs du moteur de recherche.

A l’époque, Google avait adopté l’infrastructure AMD Opteron après avoir fait le constat que la plate-forme Netburstd’Intel n’était plus compétitive, ni en prix ni en performances.

Depuis, Intel livre des processeurs Xeon quad-core, ce qui change la donne en matière de performances et de réduction du coût énergétique. Mais pour retrouver sa place, Intel a dû donner un coup de pouce supplémentaire : il offrira le chipset (cartes mères).

L’enjeu est important, en volume tout d’abord, puisque le parc des serveurs de Google serait entre 300.000 et 400.000 machines, en prestige également, puisque la technologie du moteur de recherche, basée sur des fermes de PC, est régulièrement citée en référence.

Quant à AMD, les retards pris dans le lancement de son quad-core Barcelona n’ont pas certainement arrangé les choses?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur