Intel se renforce dans les mémoires ‘flash’

Régulations

Le premier fabricant mondial de semiconducteurs a annoncé vouloir se renforcer sur le marché juteux des mémoires ‘flash’ de type NOR et déloger en 2005 le texan Advanced Micro Devices, leader du secteur

La firme californienne a dévoilé une mémoire ‘flash’ avancée, conçue pour les produits de l’électronique grand public comme les téléviseurs à écran plat et les appareils photo numériques. La puce d’Intel, qui dispose d’une capacité de 64 à 512 Mo, sera disponible ce trimestre tandis qu’une version à un gigabit est attendue au second semestre 2005.

Le sud-coréen Samsung Electronics domine le marché de la mémoire ‘flash’ de type NAND et l’américain AMD est au coude à coude avec Intel sur celui de type NOR. Selon le cabinet d’études de marché iSuppli, en 2004, Intel s’est emparé de 24,5% des 9,3 milliards de dollars que représente le marché de la mémoire ‘flash’ NOR, juste derrière le texan AMD, qui possède 25,9% de parts marché. Mais aux troisième et quatrième trimestres, Intel est devenu numéro un mondial, dépassant AMD pour la première fois. Les mémoires ‘flash’, divisées en deux catégories NOR et NAND, sont capables de conserver des données même sans alimentation, faisant ainsi de cette technologie le support idéal pour les appareils mobiles et autres produits électroniques. “Nous ne nous considérons pas comme les champions des prix cassés et nous ne tirons pas le marché vers des prix bas”, estime l’un des dirigeants du groupe, Darin Billerbeck. Selon l’analyste, les ventes d’Intel en mémoires ‘flash’ ont surtout augmenté au quatrième trimestre grâce à ses produits haut de gamme, ajoutant cependant que le fabricant californien était également de plus en plus offensif sur ce marché. “Nous voulons rester très compétitifs et nous voulons dominer le marché”, a assuré Billerbeck, qui avait travaillé comme ingénieur pendant sept ans chez AMD avant de rejoindre Intel en 1988.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur