Intel surfe sur la ViiV

Régulations

Dernière étape d’une migration ou première d’une conquête ? La plate-forme Intel ViiV concrétise la volonté d’Intel de migrer une partie de ses technologies vers le riche marché de l’électronique grand public

Avec ViiV, Intel introduit une plate-forme destinée à alimenter le marché encore embryonnaire du ‘

PC de bureau grand public‘, plus généralement appelé ‘digital home>’. Ce concept se traduit par un ensemble de technologies réunies dans un PC qui prend place dans le salon, piloté par une télécommande, et qui peut communiquer avec l’extérieur comme avec les appareils disséminés dans la maison, en haut débit. Tout comme Centrino (la technologie des ordinateurs portables dont Intel a fait un standard), ViiV n’est pas une innovation en soi, n’en déplaise au discours du fondeur, mais un assemblage de technologies fabriquées par Intel et alimenté par ses partenaires. La plate-forme ViiV repose sur l’association d’un processeur double c?ur – Intel Pentium D, Pentium Extrême Edition ou Core Duo, de 2,8 à 3,4 GHz – un chipset Intel 945, 955 ou 975 Express, et une solution réseau Intel PRO. La qualité ‘home cinéma‘ est proposée par un rendu d’image compatible haute définition et par un rendu audio en son ambiophonique 5.1 à 7.1. On retrouvera sur la plupart des appareils une carte de tuner TV, qui n’est cependant prévue qu’en option. Par ailleurs, la plate-forme embarque un système d’exploitation Windows XP Edition Media Center 2005, du vieux compère Microsoft. Ici encore, tout comme pour la plate-forme Centrino Duo (lire notre article), il faut dépasser le simple catalogue technologique pour voir dans la démarche d’Intel une évolution majeure pour l’industrie de l’informatique. Tout d’abord parce que la plate-forme ViiV vient se placer dans le salon, et qu’à ce titre elle marche sur les plates-bandes des géants de l’électronique grand public. Mais aussi parce que si la technologie PC pouvait presque s’auto suffire jusqu’à présent, pour pénétrer les foyers elle doit désormais s’accompagner d’une approche complémentaire, celle de la fourniture de contenu. Certains acteurs ne s’y sont pas trompés, à l’exemple de Sony, qui lui aussi participe à la vague ViiV, mais qui s’est depuis longtemps préparé en acquérant une major du disque ainsi qu’un studio hollywoodien. Pour imposer sa plate-forme ViiV, Intel ne pouvait passer à côté du contenu. L’annonce de la plate-forme s’accompagne donc de nouveaux services, sur des marchés qui s’annoncent profitables et qui restent encore moins à construire qu’à exploiter, comme la musique en ligne, la vidéo à la demande (VOD), les jeux à la demande, ou encore les services photos à la demande. ViiV s’appuie sur les réseaux haut débit pour permettre aux utilisateurs d’accéder à du contenu en ligne. En associant la technologie aux réseaux, ainsi que des applications aux services, la notion d’éco système prend ici une véritable signification, qui pourra aboutir à modifier en profondeur l’industrie des loisirs. Avec sa plate-forme ViiV, Intel et ses partenaires ont pris une option pour l’avenir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur