Intel: un premier trimestre exceptionnel… grâce aux PC

Cloud

Intel vient d’annoncer un résultat record avec 10,3 milliards de dollars. Le secteur des processeurs pour PC, notamment portables, compense les baisses des ventes de serveurs et d’Atom.

Intel commence l’année sous de bons auspices. Pour son premier trimestre 2010, le numéro un des producteur de puces électroniques affiche 10,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Soit 44% d’augmentation par rapport au 1er trimestre 2009. Et un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars. Pas moins de 288% de hausse sur un an. Soit un bénéfice par action de 0,43 dollars (0,11 précédemment) Un résultat record du côté de Santa Clara.

Et pourtant, tout n’est pas rose au pays des processeurs x86. Le secteur data center (serveur Xeon principalement) affiche une baisse de 8%. Le résultat des ventes de processeurs Atom et chipset plonge de 19% à 355 millions de dollars, tandis que les activités annexes (Other Intel Architecture) reculent de 9%, par rapport au trimestre précédent. En d’autres termes, les processeurs pour PC desktop et, surtout, portables, semblent constituer le moteur économique de l’entreprise. A noter néanmoins une baisse du chiffre d’affaires de 3% par rapport au quatrième trimestre 2009, période faste il est vrai pour les ventes d’ordinateurs.

Les prévisions n’en restent pas moins optimistes. Sont ainsi attendus 10,2 milliards de chiffre d’affaires « à 400 millions près » pour une marge brute de 64% à 1 ou 2 points près. La marge brute de 64% est maintenue sur l’ensemble de l’année (contre 61% précédemment) mais à 3 points près.

Les résultats annuels dépendront donc notamment du comportement du marché, notamment celui des PC, lequel devrait repartir à la hausse avec la reprise des investissements des entreprises en vue de renouvelé les parcs informatiques et suite aux reports d’achats de 2009. La question sur le secteur des serveur reste en suspens mais celui-ci pourrait bénéficier de la tendance à la consolidation grâce aux technologies de virtualisation optimisées avec les nouveaux Xeon 7500 et 5600 d’Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur