Intel va équiper les prochains BlackBerry

Régulations

Très joli coup pour le fondeur qui avance ses pions dans le très juteux marché des smartphones

On le sait, Intel cherche depuis de longs mois à augmenter ses parts de marché dans le marché de la téléphonie mobile. Le fondeur cherche à vendre ses plate-formes aux fabricants de terminaux. Aujourd’hui, le groupe américain s’est trouvé un très beau client en la personne de Research In Motion (RIM), fabricant de célèbre BlackBerry.

RIM utilisera donc des puces Intel PXA9xx, du nom de code “Hermon,” pour ses prochaines générations de BlackBerry qui fonctionneront avec le réseau 2,5G Edge. Les deux groupes ont également annoncé qu’ils travailleraient de concert au développement de nouvelles fonctionnalités et de nouvelles technologies sans fil. Ce n’est pas la première fois qu’Intel et RIM travaillent ensemble. Les Blackberry 957 et 950 utilisaient en effet un processeur Intel 80386. “L’agitation autour de ces nouveaux produits équipés de microprocesseurs Intel va nous aider à conquérir de nouveaux marchés”, a déclaré au cours d’une conférence de presse, à San Francisco, Mike Lazaridis, co-directeur général de RIM. Selon lui, avec les prochains Blackberry qui sortiront à la fin de l’année, les utilisateurs remarqueront une avancée significative en terme de performance, notamment au niveau du navigateur internet et de l’affichage des images. En clair, il s’agit d’aller au-delà du simple e-mail mobile. Voici un accord gagnant-gagnant pour RIM et Intel. Un accord qui tombe au bon moment car aujourd’hui le marché de la messagerie mobile se durcit. Certes, le BlackBerry reste encore le terminal le plus populaire avec plus de trois millions d’utilisateurs dans le monde. Mais la concurrence s’active. Motorola, Sony-Ericsson, HP, Palm, Qtek… lancent des appareils similaires. D’un autre côté, Microsoft et son Windows Mobile 5.0 cherche à conquérir des parts de marché avec un service de push e-mail similaire à celui de RIM. Et commence à remporter des victoires, le prochain Treo de Palm sera motorisé par son OS. Quant à Nokia, il vient d’annoncer sa propre nouvelle solution de messagerie mobile (voir nos articles). Nokia estime d’ailleurs à 10 millions le nombre de personnes utilisant une solution de messagerie mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur