Intel : ventes record mais bénéfice en berne

Cloud

Intel doit faire face à une concurrence accrue. Son chiffre d’affaires record ne lui a pas permis de compenser la baisse de son bénéfice

Après les perspectives déceventes d’AMD et de STM, on attendait avec angoisse les résultats du premier fondeur Intel. Les performances du quatrième trimestre de l’américain rassurent.

Le chiffre d’affaires atteint le record de 9,6 milliards de dollars, avec une progression annuelle de 9,8%. Le géant des processeurs fait mieux que prévu. Début décembre, Intel avait revu ses prévisions de ventes au quatrième trimestre sur une fourchette de 9,3 à 9,5 milliards de dollars. En revanche, à 2,12 milliards de dollars, son bénéfice net encaisse une légère baisse de 2,3%, par rapport aux 2,17 milliards enregistrés voici un an. C’est dans la concurrence qu’il faut rechercher l’origine de cette tension. Après avoir longtemps dicté la tendance du marché, Intel doit affronter AMD sur de nombreux créneaux, en particulier les serveurs et la technologie 64 bits. Pour 2005, Intel prévoit d’ailleurs un recul de sa marge brute, de 56% à 55%. Mais la tension pourrait être supérieure si la stratégie d’IBM se confirme autour du PowerPC et peut être de technologies alternatives (lire nos articles). D’autant que l’adoption des wafer (supports de silicium) en 300mm, sur lesquels sont sérigraphiés les processeurs, va entraîner une nette hausse des investissements. Intel prévoit entre 4,9 et 5,3 milliards de dollars, contre 3,8 en 2004. Cependant, le marché ne devrait pas trop tenir rigueur au fondeur de ce qu’il souhaite n’être qu’un incident ! Le bénéfice par action, attendu à 31 cents, ressort supérieur aux attentes, à 33 cents, inchangé par rapport au quatrième trimestre 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur