Intel veut transformer le PC en borne Wi-Fi

Régulations

Avec son processeur Grantsdale, le fondeur veut faire oublier les routeurs. Mauvaise nouvelle pour Cisco?

Le numéro un mondial des microprocesseurs espère frapper un grand coup dans le marché naissant du Wi-Fi (Wireless Fidelity, ou réseaux locaux sans fil 802.11b). Intel vient en effet d’annoncer le lancement au premier semestre 2004 d’un nouveau composant électronique qui permettra de créer un point d’accès Internet sans fil Wi-Fi (‘hot spot’) avec un simple PC.

Jusqu’à aujourd’hui, les routeurs sans fil sont indispensables pour créer et gérer ces ‘hot spots’ qui permettent de surfer sans fil sur le Net à grande vitesse dans un rayon maximum de 45 mètres et de faire communiquer des machines entre elles. Une alternative aux routeurs autonomes Baptisé provisoirement Grantsdale, ce nouveau ‘chipset’ pourrait rendre beaucoup plus simple la mise en place de points d’accès Wi-Fi à partir d’un simple PC. Le module/composants n’intégrera pas l’antenne radio nécessaire à l’envoi et à la réception des données. Donc, l’installation d’une carte Wi-Fi restera nécessaire. Mais Intel a déclaré qu’il prévoyait à l’avenir d’intégrer cette antenne dans ses microprocesseurs ou cartes mères. La nouveauté d’Intel est donc destiné à remplacer les routeurs ou les “gateways” (passerelles combinant un modem câble ou ADSL et un routeur sans fil). Une mauvaise nouvelle pour les Cisco et autres Netgear qui sont les leaders sur ce marché des points d’accès autonomes. Grantsdale “représente une menace pour les points d’accès autonomes”, déclare Ken Furer, analyste chez IDC cité par Reuters; il estime toutefois que les points d’accès autonomes devraient rester plus répandus que les ‘hot spots’ gérés en interne par des PC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur