Intel voit l’avenir en très haut débit, avant 2010

Régulations

Avant 2010, trois ordinateurs vendus sur cinq seront équipés, de base, en haut débit, voire en très haut débit

Alors que l’industrie de l’informatique a vendu son milliardième ordinateur en 2002, elle s’interroge encore sur son avenir, constate le Gartner. C’est pourquoi la déclaration du patron d’Intel, Paul Otellini, sur la stratégie de son groupe, prend toute sont importance.

Selon le patron d’Intel, nous assisterons durant les prochaines années à la convergence entre l’ordinateur, portable majoritairement, la téléphonie et la vidéo. Et pour cela, les microprocesseurs devront encore gagner en puissance, afin de mettre en ?uvre un milliard de transistors à la vitesse de quatre milliards de cycles par secondes. Cette capacité de traitement phénoménale s’accompagnera du haut débit sur la majorité des machines vendues, soit “au moins un milliard et demi de PC à haut débit” vers 2010. Les nouveaux modèles d’ordinateurs, que les professionnels appellent à grands cris afin de sortir de trois années de faible croissance, intègreront tous des interfaces de liaison sans fil (Bluetooth, Wi-Fi…) Intel prudent sur le court terme

Craig Barrett, directeur général d’Intel, a indiqué, pour sa part, que son groupe restait prudent sur l’évolution à court terme de son activité. Passée l’euphorie du début du siècle, avec des taux de croissance annuels de plus de 30%, Intel se satisferait d’un retour au rythme raisonnable des 15% à 20%, qui a dominé la fin des années 90.

Mais pour cela, il faudrait que les entreprises reprennent leurs investissements informatiques, ce qui ne semble pas être encore le cas, sauf dans certains pays émergents. Et cela ne laisse pas d’inquiéter Craig Barrett. “Nous restons optimistes pour l’avenir, nous restons prudents pour demain“, conclut-il diplomatiquement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur