Intel vPro : à la recherche d’un coup de pouce

Régulations

Le fondeur veut créer une communauté autour de vPro, afin de multiplier les
projets sur sa technologie de contrôle à distance du poste de travail

Le géant des processeurs souffre-t-il d’un déficit d’image sur sa technologie vPro ? Il semblerait que oui puisque Intel cherche aujourd’hui à fédérer distributeurs, prospects et clients vPro autour d’une communauté destinée à afficher sa technologie et à l’enrichir.

Rappelons que vPro est une technologie de prise de contrôle à distance du poste de travail, même éteint, composée d’une puce qui reste active dans le PC, d’un Windows CE en ROM pour disposer de la couche logicielle minimale pour piloter la machine, et de l’API pour intégrer la solution dans les outils de gestion de parc.

Nous devons réduire le temps d’intégration de VPro dan les infrastructures IT“, nous a confié Josh Hilliker, responsable de la communauté du site vPro Expert Center. “Nous voulons faire un transfert de technologie, prendre nos données intellectuelles et les ouvrir à la communauté.

Pour autant, le projet vPro Expert Center, ouvert pour une période de six mois, est beaucoup plus ambitieux que de simplement afficher une technologie existante. Intel veut en effet faire évoluer sa technologie et s’ouvre aux propositions des utilisateurs, ce qui est autrement plus subtile que de se contenter de s’afficher en ligne.

Nous nous ouvrons à la communauté afin qu’elle nous exprime se qu’elle veut. Nous allons prendre cela et le placer directement dans le silicium afin d’annoncer de nouvelles fonctionnalités.

Ce nouveau site vient confirmer la stratégie d’ouverture d’Intel aux communautés, et pas seulement aux communautés Linux et open source, comme le fait la division logiciels du fondeur (lire notre article).

Intel souhaite en effet imprimer une dynamique communautaire jusque dans son support. Ainsi, trois semaine après l’ouverture du site, les échanges se sont multipliés sur les usages de vPro, avec un important apport de la communauté, ce qui aurait permis de réduire le trafic des appels au support dans un rapport de 10 à 1 !

L’expérience, si elle confirme son potentiel, pourrait être étendue sur d’autres technologies…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur