Intelligence artificielle: une haute distinction pour un co-fondateur de DeepMind

Big DataCloudData & Stockage
demis-hassabis-google-deepmind

L’Intelligence artificielle à l’honneur : Demis Hassabis, CEO de DeepMind (une branche IA de Google), a été promu Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique.

Dans la course mondiale lancée dans l’intelligence artificielle, c’est une pièce maîtresse chez Google.

Au Royaume-Uni, Demis Hassabis, CEO de la branche DeepMind dédiée à ce type de technologie, a été promu Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique (Commander of the Order of the British Empire) dans la promotion dévoilée en fin d’année.

Cette haute distinction, remise par la Couronne britannique, récompense ses travaux dans la catégorie “services à la science et à la technologie”.

Issu de l’unité des neurosciences computationnelles Gatsby rattachée à l’University College London, Demis Hassabis a créé DeepMind en 2010 avec Shane Legg et Mustafa Suleyman.

Une pépite IA rapidement repérée par Google qui acquiert la start-up britannique en janvier 2014 pour 400 millions de dollars, indiquait Re/code à l’époque.

Parallèlement à l’équipe Google Brain orientée recherche dans le deep learning, DeepMind constitue vraiment une branche IA de référence dans la sphère Alphabet.

La société technologique a développé des briques AI dans divers domaines dont la médecine et les jeux, selon Silicon.co.uk.

Elle a développé sa notoriété en exposant son expertise à travers le programme AlphaGo qui a lui a notamment permis de battre Ke Jie, le champion du monde chinois du jeu de go, lors d’une compétition organisée en mai dernier (voir article d’ITespresso.fr).

Récemment, DeepMind a développé une version plus générique mais plus puissante de sa plateforme IA (AlphaGo Zero). Elle a battu AlphaGo au jeu de go après trois jours d’entraînement du réseau de neurones artificiels. “Sans contribution humaine”, assure la revue scientifique Nature dans un article en date du 18 octobre.

Dernier exploit relevé début décembre : AlphaZero s’est distingué dans un autre jeu de stratégie et de réflexion. Il a terrassé Stockfish, considéré comme le meilleur moteur d’échecs.

(Crédit photo : DeepMind)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur