Pour gérer vos consentements :

Intelligence artificielle : des emplois techniques en hausse

Les recrutements dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) progressent dans tous les pays couverts par le rapport 2019* du HAI de l’Université de Stanford (Californie).

Aux États-Unis, la part des emplois liés à l’IA a quintuplé au cours de la décennie, passant de 0,26% du total des emplois en 2010 à 1,32% en octobre 2019. Le taux le plus élevé revenant à l’une de ses composantes : l’apprentissage automatique (machine learning) (0,51%).

Le demande du marché en ingénieurs et autres profils dotés de compétences en IA est particulièrement forte dans les secteurs des technologies, des services professionnels, scientifiques et techniques, de la finance/assurance et de la production industrielle.

Selon une autre étude (IEEE-USA), outre-Atlantique, la rémunération médiane des ingénieurs en machine learning (ML) était de 185 000 dollars (185 K$) en 2018.

En France, où les rémunérations sont bien inférieures, le salaire annuel moyen des ingénieurs ML était la même année de 56 000 euros (62 K$) à Paris, selon Hired.

L’Hexagone tire son épingle du jeu, malgré tout.

Diffusion des compétences en IA

Dans un classement UiPath de 2019, par exemple, la France se positionne au 3e rang européen et au 7e rang mondial des pays proposant le plus d’opportunités de recrutement dans les domaines de l’intelligence artificielle et du machine learning.

Globalement, selon le rapport du HAI, « l’Inde, les États-Unis, la France, la Chine et Israël figurent parmi les pays les plus avancés en matière de diffusion des compétences en IA. »

De surcroît, ont ajouté les auteurs du rapport, « les collaborations entre universités et entreprises dans le domaine de l’IA sont courantes aux États-Unis, en Chine, en France [Ndlr : où l’État a fixé, en 2018, l’effort financier dans ce domaine à 1,5 milliard d’euros sur cinq ans], à Hong Kong, en Suisse, au Canada, au Japon, en Allemagne et au Royaume-Uni. »

*(source : « Artificial Intelligence Index Report 2019 » – Stanford University, Human-Centered Artificial Intelligence Institute (HAI).

(crédit photo © shutterstock)

Recent Posts

Guardia Cybersecurity School prépare sa rentrée avec CGI

Guardia CS, nouvel acteur sur le marché de la formation cyber post-bac en France, ajoute…

2 heures ago

Apple répond à l’épisode Pegasus avec un « mode isolement »

Apple intègre à la bêta d'iOS un « mode isolement » optionnel qui restreint les…

3 heures ago

IBM acquiert Databand.ai : de la data quality à l’observabilité des données ?

Data quality ou « observabilité des données » ? IBM préfère le second terme pour…

5 heures ago

Cybersécurité : la Cnil met les collectivités face à leurs responsabilités

La Cnil adresse une forme de rappel à l'ordre aux collectivités territoriales en matière de…

7 heures ago

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

21 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

24 heures ago